Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Economie circulaire

ASV Packaging mise sur les barquettes Halopack

Arnaud Jadoul
ASV Packaging mise sur les barquettes Halopack

Lauréat du premier appel à projets pour la résilience de l’économie, le fabricant d’étuis en carton investit pour se diversifier dans les emballages alimentaires. -

A Montierchaume, près de Châteauroux (Indre), l’effervescence règne dans l’usine Covepa-Michels / MSC Packaging du groupe ASV Packaging. Celui-ci vient d’y investir plus d’un million d’euros pour se doter d’une salle blanche et de deux machines en vue de produire des barquettes Halopack. ASV détient en effet l’exclusivité de leur fabrication et de leur commercialisation sur le marché français. Le contrat de licence avait été signé en début d’année avec le néerlandais Packable, mais sa mise en œuvre a pris un peu de retard avec la crise sanitaire et l’annulation des salons professionnels, notamment.

85% de carton

Basé sur un concept mis au point par Bemis, acquis depuis par Amcor, Halopack comprend l’emballage et son système de production. Philippe Desveronnières, le président d’ASV Packaging, estime que « le produit est la solution la plus aboutie pour remplacer les barquettes en plastique et conditionner des aliments sous atmosphère modifiée (MAP) et sous vide (skin) ». D’ajouter : « L’intégrer à notre offre constitue une étape de développement du groupe, dans une perspective d’innovation et de réponse aux attentes d’alternatives aux barquettes plastique. » La barquette est composée d’une base en carton – qui représente 85% de l’ensemble – et d’un film fin en plastique, formé par dépression et pelable. Parfaitement recyclable, elle ne contient ni colle ni additif, ce qui permet de séparer facilement les deux éléments en fin de vie. De surcroît, elle est[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Mecapack toujours plus vert

Economie circulaire

Mecapack toujours plus vert

Le constructeur vendéen bénéficie d'une aide de 400 000 euros pour rendre ses machines plus polyvalentes et leur permettre notamment de travailler sur des matériaux base papier. - 400 000 euros : telle[…]

Drinktec se cale en 2022

Profession

Drinktec se cale en 2022

Un hub pour les machines d’emballage italiennes

Technologie

Un hub pour les machines d’emballage italiennes

Kotkamills et Siegwerk combinent leur expertise

Economie circulaire

Kotkamills et Siegwerk combinent leur expertise

Plus d'articles