Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Andros tient la promesse de la recyclabilité

Andros tient la promesse de la recyclabilité

Les gourdes de compote de l’entreprise lotoise sont désormais à 100% en polypropylène. -

En janvier dernier, Materne communiquait sur ses gourdes de compote bientôt recyclables. Ce qui avait provoqué une réaction immédiate du groupe Andros, qui affirmait qu’il serait le premier à commercialiser effectivement des gourdes recyclables. Promesse tenue ! Depuis début octobre, ses trois familles de compotes, bio, sans sucres ajoutés et allégées, sont disponibles dans des poches en polypropylène (PP) dans les boutiques Relay et le seront progressivement en grandes surfaces ainsi que dans la restauration hors domicile (RHD). Comme Fruchtbar en Allemagne ou Gerber et Pillti, marques du groupe Nestlé, aux États-Unis et en Finlande. « Leur recyclabilité est garantie par Citeo après les tests réalisés en centres de tri et par des recycleurs », avance l’entreprise lotoise. L’enjeu est important : plus de 600 millions de gourdes sont consommées chaque année en France, ce qui représentait jusqu’à présent quelque 4200 tonnes de plastique, majoritairement, et d’aluminium jetées sans être traitées. « Il était de notre devoir de permettre aux familles de consommer ces produits sans le souci d’une empreinte environnementale non maîtrisée », déclare Sylvain Dronet, directeur général d’Andros France. Mais son concurrent Materne réplique qu’il n’existe pas pour l’heure de filière de recyclage du PP souple, contrairement au polyéthylène (PE)..., justement choisi pour les Pom’Potes !

Allègement de 9%

Trois ans de recherche et développement ont été nécessaires pour les concevoir, assure le spécialiste des desserts fruitiers et des jus. Parce qu’il a également travaillé sur d’autres aspects. En particulier, le poids de ces saches a été allégé de 9% et leur empreinte carbone réduite de 25%, tout en économisant 17% d’eau. En outre, le carton des packs est désormais certifié FSC.

Inciter au tri

En parallèle, Andros lance une opération à visée pédagogique, « Le geste qui compte ». « S’il est indispensable que la gourde soit recyclable pour être recyclée, il faut également qu’une fois dégustée, elle soit jetée dans le bac jaune pour être prise en charge par la filière de recyclage », explique l’entreprise. Elle veut donc inciter les consommateurs à trier correctement chaque unité, poche et bouchon réunis. Via le scan du QR code situé sur l’emballage et en se rendant sur la page Internet www.andros.fr/challenge, chaque personne qui s’engagera à jeter la gourde recyclable Andros dans une poubelle jaune pourra remporter des cadeaux éducatifs. De surcroît, en 2021, le groupe associera recyclage et solidarité à travers « Les grands projets jaunes » : en partenariat avec la plate-forme Ulule, il proposera aux consommateurs de financer des projets solidaires sélectionnés en priorité pour les enfants.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Herma étiquette les bacs réutilisables d’Ifco

Technologie

Herma étiquette les bacs réutilisables d’Ifco

Le fabricant a réussi à mettre au point un adhésif qui maintient l’étiquette lorsque l’emballage transporte le produit, puis se détache avec elle lors des étapes de nettoyage. - Maintenir une[…]

30/10/2020 | PlastiquesLogistique
Léa nature filme ses infusions avec de la cellulose

Economie circulaire

Léa nature filme ses infusions avec de la cellulose

Esprit gourmand passe au sachet compostable

Economie circulaire

Esprit gourmand passe au sachet compostable

La recyclabilité des gourdes au tribunal…

Editorial

La recyclabilité des gourdes au tribunal…

Plus d'articles