Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Andros se positionne sur les gourdes réutilisables

Andros se positionne sur les gourdes réutilisables

Après Squiz, Ma bonne étoile lance Woost!.

Après Squiz en 2013, Ma bonne étoile lance Woost! en grande distribution. -

« Afin de promouvoir l’usage de gourdes souples réutilisables », Andros a signé un partenariat avec Ma bonne étoile. Le spécialiste des « desserts fruitiers » - des compotes vendues pour l’essentiel en petits pots en plastique et en gourdes au rayon frais mais aussi en pots en verre de plus grandes contenances en ambiant - se positionne ainsi sur un segment qui compte déjà 1,4 million d’unités en circulation. Fondé à Verneuil-sur-Seine (Yvelines) en 2013 par Elizabeth et Nicolas Soubelet avec Squiz, une première version vendue en ligne de ces « gourdes ludiques » conçues pour être remplies par le consommateur, Ma bonne étoile a franchi une nouvelle étape en juin 2021 avec le lancement de Woost! - W! en abrégé - dans la grande distribution. Un modèle plus classique, Squiz étant toutefois référencé chez Day by Day ou encore Nature et Découvertes.

Echange de visibilité

Le communiqué des deux entreprises précise : « cet échange de visibilité par Andros et Ma bonne étoile donne le coup d’envoi d’une collaboration qui en appellera d’autres en faveur d’un monde plus durable ». Une formulation suffisamment ouverte pour indiquer que l’entreprise créée à Biars-sur-Cère (Lot) en 1959 intègre le vrac, le réemploi ou la réutilisation dans ses offres futures. Une nouvelle conséquence des lois Antigaspillage pour une économie circulaire (Agec) mais aussi Climat et résilience pour la France ainsi que la directive sur les plastiques à usage unique (Sup) pour l’Union européenne. A noter que Andros a lancé un « pot en carton recyclable » de 600 g en 2021.

Aptitude au recyclage

Certifié B Corp et entreprise à mission depuis 2020, Ma bonne étoile estime avoir évité la commercialisation de 70 millions de gourdes à usage unique depuis sa création. Entre polyéthylène (PE) pour Materne (MOM) et polypropylène (PP) pour Andros, l’aptitude au recyclage des nouvelles gourdes monomatériaux a fait l’objet d’une passe d’armes juridique en 2020 entre les deux principaux acteurs du marché. Andros pourrait donc bien « squizer » le débat en le déplaçant sur le recyclage des gourdes réutilisables en fin de vie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Bernhardt se renforce dans l’emballage souple

Acquisitions

Bernhardt se renforce dans l’emballage souple

Le groupe pas-de-calaisien acquiert Deltasacs, un spécialiste des sachets de type Doypack. - Bernhardt packaging & process annonce le rachat de Deltasacs. Avec un chiffre d’affaires combiné de 20 millions[…]

08/12/2021 | Plastiques
Un nouveau DG pour EDS Emballage

Carnet

Un nouveau DG pour EDS Emballage

NumAlim lance UniversAlim

Réglementation

NumAlim lance UniversAlim

Kellogg teste le sachet papier au Royaume-Uni

Economie circulaire

Kellogg teste le sachet papier au Royaume-Uni

Plus d'articles