Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Air Products calcule émissions et gaspillages

Tiziano Polito
Air Products calcule émissions et gaspillages

La méthodologie de calcul s'appuie sur des études de référence et les bases de données Air Products.

Le spécialiste des gaz pour le conditionnement sous atmosphère protectrice lance un simulateur en ligne. -

Vaut-il mieux conditionner une tranche de jambon à l’intérieur d’une barquette sous atmosphère protectrice ou sous vide, dans un film, pour diminuer les gaspillages ? Et en termes d’impact sur l’environnement, quel est le meilleur de ces conditionnements ? Qu’en est-il du vrac ? C’est à ce type de questions qu’Air Products répond au travers du calculateur en ligne qu'il lance sur son site Internet. Le spécialiste des gaz industriels, très présent dans le secteur alimentaire, entend fournir des explications à ses clients toujours plus nombreux à s’interroger sur les problématiques d’empreinte carbone et de gaspillage. Sans oublier la réglementation, bien sûr, qui devient de plus en plus exigeante sur ces deux questions.

Trois champs à remplir

Trois champs sont à remplir pour obtenir des réponses : le type de produit alimentaire, son poids et le mode de conditionnement. L’outil prend en considération trois types d’emballage : les produits conditionnés sous atmosphère protectrice, ceux emballés sous vide et les produits sans emballage, c’est-à-dire vendus en vrac. Il calcule ensuite l’impact environnemental de chacune de ces solutions et fournit un graphique comparatif affichant à la fois l’impact des déchets alimentaires et celui de l’emballage sur les émissions de CO2. Le résultat est censé donner un instantané précis de « durabilité » de chacune de ces solutions de conditionnement.

La méthodologie a été élaborée à partir d’études faisant référence dans le domaine. Elle s’appuie également sur les bases de données d’Air Products. Ainsi, un producteur d’aliments carnés, conditionnant 800 g de poulet dans une barquette avec un film polypropylène (PP), pourrait réduire son empreinte carbone de 75%, le volume de pertes alimentaires de 80% et augmenter la durée de conservation en rayon de son produit de huit jours, en choisissant un emballage sous atmosphère protectrice (MAP) plutôt que l'absence d'emballage.

Empreinte carbone

De même, un industriel qui choisit la même barquette pour emballer 800 g de légumes cultivés en plein champ augmente son empreinte carbone de 20% en utilisant la technologie MAP. Même si cette solution lui permettait de baisser son pourcentage de gaspillage alimentaire et d’allonger la durée de conservation du produit en rayon, in fine, c’est une vente en vrac qui aurait le plus petit impact environnemental. 

« Il y a une énorme pression dans notre société actuelle pour réduire nos déchets plastique à un moment où nous aspirons à un futur plus durable. Mais quand ils étudient leur empreinte carbone, les industriels de l’agroalimentaire doivent faire attention à bien prendre en considération l’ensemble du tableau et cela inclut de tenir compte de l’impact carbone du gaspillage alimentaire. Dans certains cas, nous courons le risque de causer des dommages encore plus grands à l’environnement en bannissant le plastique pour le conditionnement des aliments frais sans avoir étudié avec soin les effets des solutions de remplacement »,  rappelle Sonia Guri, qui dirige le service technologie alimentaire. 

Groupe d’origine américaine, Air Products est l'un des principaux fournisseurs mondiaux de gaz industriels avec des applications dans l’industrie pétrolière, la chimie, les métaux, l'électronique, l’alimentation et les boissons. En 2020, le groupe, qui emploie 19 000 personnes, a réalisé un chiffre d’affaires de 8,9 milliards de dollars.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Faerch prend pied aux Etats-Unis

Acquisitions

Faerch prend pied aux Etats-Unis

Le fabricant danois d’emballages alimentaires en plastique acquiert MCP Performance Plastic. - Jusqu’à présent implanté uniquement en Europe, le danois Faerch franchit l’Atlantique. Il annonce la reprise de[…]

20/07/2021 | PlastiquesBarquettes
Jindal lance des emballages souples en rPP

Economie circulaire

Jindal lance des emballages souples en rPP

Repsol va augmenter ses capacités de PE et de PP

Investissements

Repsol va augmenter ses capacités de PE et de PP

De la cellulose moulée pour les œufs durs

Innovation

De la cellulose moulée pour les œufs durs

Plus d'articles