Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Concours

Agropole distingue Koovee

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Agropole distingue Koovee

La jeune entreprise propose des couverts fabriqués à partir de farine de blé et d'huile de colza. -

Tiphaine Guerout, 28 ans, a voulu devancer l’interdiction des plastiques à usage unique en 2020. Elle a imaginé une solution alternative : des couverts biodégradables, comestibles et économiques, qui peuvent provoquer « une expérience culinaire différenciante ». Ce qui vient de lui valoir le deuxième prix du concours national Agropole, ouverts aux porteurs de projets de création d’entreprise agroalimentaire innovante et aux entreprises agroalimentaires innovantes de moins de trois ans.

Farine de blé

Son entreprise, Koovee, propose des couverts fabriqués à partir d’un mélange de farine de blé française, de sel et d'huile de colza, sans additif ni produit chimique, au goût de biscotte. Pour y parvenir, un travail de recherche et développement (R&D) de plus d’un an a été nécessaire. L’objectif était de produire des couverts résistants à des liquides chauds (jusqu'à 65 °C) et froids tout en conservant une texture agréable en bouche, un aspect extérieur lisse et une forme facilement manipulable. Le développement a porté plus spécifiquement sur la composition, le procédé de fabrication, le design, le transfert industriel et la mise au point d’un équipement de production spécial.

Le délai de durabilité minimale (DDM) est de trois mois et le produit est censé se dégrader en quelques jours dans l’environnement. Ces couverts sont destinés à la restauration collective en particulier, pour un prix de 10 euros pour cent pièces. Les premières productions sont réalisées en sous-traitance. A terme, l’entrepreneuse souhaite créer sa propre unité de production et développer une vaisselle en matériau d’origine végétale à base de feuilles issues de coproduits agricoles.

D’après Koovee, 4,73 milliards de cuillères en plastique sont jetées chaque année et les alternatives en acide polylactique (PLA) sont huit fois plus chères que le plastique d’origine fossile.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Pour une réforme de la DDM

Profession

Pour une réforme de la DDM

"Too Good To Go” lance la pétition #ChangeTaDate pour lutter contre le gaspillage alimentaire. - Le constat est connu, mais la réponse tarde à s’imposer. En confondant date limite de consommation (DLC) et[…]

Guelt fête ses 40 ans et investit

Guelt fête ses 40 ans et investit

Un trophée pour l'effet lotus

Concours

Un trophée pour l'effet lotus

Mondelez s’engage pour 2025

Mondelez s’engage pour 2025

Plus d'articles