Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Zebra adapte ses imprimantes à la RFID

Tiziano Polito
Le constructeur américain, spécialisé dans les imprimantes de codes à barres, lance la Z4Mplus, adaptée à l'impression d'étiquettes radiofréquence. Avec deux caractéristiques essentielles : l'intégration de la technologie ePC et le choix de l'ultra-haute fréquence.

Anticiper la demande, en développant maintenant les solutions techniques de demain. Ainsi pourrait-on définir la stratégie de Zebra en matière d'identification par radiofréquence (RFID). Pari risqué ? Non. Simple mesure de prévoyance. Avec un parc de 4 millions de machines, le numéro un mondial des imprimantes de code à barres sait qu'il ne doit pas rater ce virage technologique s'il veut maintenir son leadership. « Tout constructeur d'imprimantes thermiques qui ferait l'impasse sur la RFID serait rayé du marché », explique sans ambages Jaime Faria, directeur du développement de la filiale française.

Forte de ces convictions, l'entreprise américaine consacre de gros moyens à cette technologie, alors que, paradoxalement, la demande de matériel est encore confidentielle. Et cela ne date pas d'hier. Dès 1999, Zebra jouait les précurseurs en mettant sur le marché la première imprimante RFID, capable d'imprimer une étiquette en mode traditionnel et d'encoder des informations électroniques dans le support. Aujourd'hui, le constructeur rempile avec une nouvelle machine.

Lancé début 2004, le modèle Z4Mplus s'inspire de son ancêtre, la R140, mais comporte deux nouveautés : une nouvelle fréquence de fonctionnement et l'intégration de la technologie « electronic Product Code » (ePC). Concernant le premier point, l'Américain fait le choix d'une bande UHF, calée sur le standard américain des 915 MHz, alors que la R140 fonctionnait sur une fréquence de 13,56 MHz. L'avantage ? Une portée de lecture du transpondeur plus importante, allant de un à trois mètres, qui répond mieux aux exigences des transporteurs et autres opérateurs logistiques à qui ce matériel s'adresse. « Il suffit de faire passer la palette dans un portique pour obtenir les informations. Aucune manipulation n'est exigée », note Jaime Faria.

L'ePC, un standard en devenir

Quant à l'ePC, Zebra parie là aussi sur un standard en devenir. Ce code normalisé de 96 caractères, qui établit une signature unique pour le produit qu'il est censé identifier, représente, selon ses concepteurs, le nouveau standard en matière d'identification automatique. Le fonctionnement de la Z4Mplus n'a pas été révolutionné : l'étiquette, constituée d'un support en papier sur lequel est collé le transpondeur (composé d'une puce et d'une antenne), est d'abord encodée au moyen du lecteur/enregistreur, puis imprimée par transfert thermique. Le principe consistant à fournir à l'utilisateur une information écrite (le message imprimé et le code à barres) et une information électronique (le message encodé dans le transpondeur) n'est donc pas remis en cause. Et cela ne risque pas de changer : « Nous croyons en la complémentarité des technologies. L'étiquette RFID est, certes, plus performante, mais elle ne remplacera pas totalement les informations écrites et ce, au moins, pendant les dix prochaines années », conclut Jaime Faria.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un film ultrablanc pour l’étiquetage

Technologie

Un film ultrablanc pour l’étiquetage

Innovia Films lance un substrat en polypropylène biorienté (BOPP), épais, et possédant une opacité de 91% pour les applications « premium ». - Blanc, brillant, épais : tels sont les trois[…]

22/11/2021 | PlastiquesImpression
Viallon se dote d’un nouveau combiné flexo

Investissements

Viallon se dote d’un nouveau combiné flexo

« Le futur de l’emballage passe par le numérique », annonce Jean-Pascal Bobst, Pdg de Bobst

Entretien

« Le futur de l’emballage passe par le numérique », annonce Jean-Pascal Bobst, Pdg de Bobst

Un scientifique à la tête de Heidelberg

Carnet

Un scientifique à la tête de Heidelberg

Plus d'articles