Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Valence revendique un mandat européen

GS

Sujets relatifs :

,
 

S orti de terre le 16 juillet 2004, le technocentre de Valence (Drôme) consacré à la traçabilité est opérationnel. Celui-ci abrite une salle de conférences ultra-moderne d'où se tiendront dorénavant, via une visioconférence et internet, les troisièmes assises de la traçabilité. Il loge également un centre de démonstration et un hôtel d'entreprises. Le centre joue un rôle de conseil et de formation et a aussi vocation a devenir un centre de veille technologique. S'appuyant sur l'Ecole supérieure d'ingénieurs en systèmes industriels avancés (Esisar), l'une des huit écoles de la région Rhône-Alpes, mais aussi sur le Leti CEA de Grenoble, ce « pôle traçabilité » de Valence cherche assurément sa voie. « Il est le seul de cette nature en Europe », explique Jacques Marty, directeur de l'Esisar qui ne voudrait pas voir cette position unique sapée par des initiatives du même genre. C'est ici que des travaux essentiels sur la radiofréquence (RF) sont menés par des thésard(e)s. A ce titre, les fabricants d'emballages feraient bien d'éprouver un peu de curiosité pour ce pôle dans la mesure où l'on y mesure l'influence des matériaux sur les performances de la RF. Mais plus qu'une légitimité, c'est une ambition européenne qu'affiche aujourd'hui le pôle traçabilité. Car il cherche non seulement à fédérer les besoins des entreprises mais aussi et surtout à représenter l'Europe comme chef de file dans le processus de normalisation internationale en cours. « Nous voulons faire sauter les verrous technologiques et accélérer la normalisation », explique-t-on là-bas avec conviction. Or, l'établissement d'un point de vue européen est d'autant plus important à adopter qu'il permettrait de débloquer des situations nationales où les fréquences convoitées ne sont pas toujours accessibles. A commencer par la France...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Carrefour retrace aussi l’origine de ses produits en Belgique

Carrefour retrace aussi l’origine de ses produits en Belgique

L’enseigne a déployé sa technique de traçabilité via blockchain sur sa viande de porc artisanale belge. – Après la France et l’Italie, c’est désormais au tour de la Belgique[…]

16/01/2019 | Traçabilité
Cristers choisit de sérialiser avec Adents Prodigi

Cristers choisit de sérialiser avec Adents Prodigi

Un paquet neutre dissuasif

Un paquet neutre dissuasif

Un cobot chez Omron

Un cobot chez Omron

Plus d'articles