Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Unicognac regroupe son embouteillage

COR
 

Dans le cadre de son développement, Unicognac SA, filière viticole du groupe Synteane, envisage la construction d'une usine d'embouteillage qui permettra la création d'un site unique regroupant les pôles de Saint-Sulpice de Royan, spécialisé sur l'embouteillage des vins de pays, et de Jonzac, dédié au pineau des Charentes. Avec 82 marques et une gamme de 118 flacons destinée à la production en série, la coopérative réalise une production annuelle de 4 millions de cols tous produits confondus : vins de pays, cognac, pineau des Charentes, divers spiritueux. Sur un terrain de deux hectares, Unicognac devrait construire un bâtiment de 5 000 mètres carrés et installer une ligne d'embouteillage pour le vin et le pineau des Charentes, pouvant traiter 6 000 bouteilles par heure. Après leur démontage, les deux lignes d'embouteillage de Saint-Sulpice de Royan et de Jonzac seront réinstallées et raccordées aux nouvelles installations. L'investissement total avoisine les 3,3 millions d'euros. Le lancement de la production est prévue à la fin du premier trimestre 2005 bien que l'implantation du futur site, prévu à l'intersection des deux principaux sites existants, n'ait pas encore été arrêtée. Parallèlement, l'entreprise procède actuellement à une consultation pour l'achat des machines.

Marchés spot. L'objectif d'Unicognac est d'optimiser les cadences pour parvenir à une production de 10 millions de cols par an afin d'améliorer les coûts de production industrielle. « Ce nouveau site nous permettra de disposer d'un outil en conformité avec les nouvelles normes industrielles et environnementales et de concrétiser la démarche qualité de l'entreprise pour laquelle nous sommes en phase d'obtenir, pour septembre prochain, la norme Iso 9001 version 2000. La conception du nouveau site ne réside pas tant dans l'amélioration de l'automatisme mais dans la création d'un atelier semi-automatique de 500 mètres carrés avec des avineuses, des tireuses et des étiqueteuses rotatives et en ligne. Cet atelier sera destiné aux produits haut de gamme ou marchés spot pour le cognac et divers spiritueux. Notre objectif est d'industrialiser les opérations qui sont encore manuelles sur cette activité pour récupérer une marge plus difficile à obtenir sur les produits en série », explique Robert Perochain, directeur de production à Unicognac. L'activité spot, réalisée en fonction des critères marketing de chaque client, génère pour le groupe coopératif une production variable située entre 300 000 et 500 000 flacons par an.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’effet barrière à l’étude sur la bouteille en papier de Carlsberg

Innovation

L’effet barrière à l’étude sur la bouteille en papier de Carlsberg

Avec Paboco, le brasseur danois poursuit le développement de son projet lancé en 2015. - La bouteille de bière en papier de Carlsberg deviendra-t-elle bientôt une réalité ? En tout cas, le brasseur[…]

14/10/2019 | Matériaux biosourcésR&D
Coca-Cola revoit ses engagements à la hausse

Economie circulaire

Coca-Cola revoit ses engagements à la hausse

Kronenbourg à Obernai, 50 ans et de nouvelles capacités

Investissements

Kronenbourg à Obernai, 50 ans et de nouvelles capacités

Heinz fait basculer ses étiquettes pour apprendre à verser le ketchup correctement

Innovation

Heinz fait basculer ses étiquettes pour apprendre à verser le ketchup correctement

Plus d'articles