Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Une seule voix pour le plastique

AJ

Sujets relatifs :

 

Ils partageaient déjà les mêmes locaux à Paris ; ils s'exprimeront désormais d'une seule voix : la Chambre syndicale des emballages en matière plastique (CSEMP) et l'Union nationale des industries d'emballage souple (Unites) ont, en effet, décidé de se regrouper au sein d'une nouvelle structure professionnelle, Elipso (lire 898), pour « renforcer et mutualiser leurs moyens », explique Alix Hubin (Somater Conditionnements), ex-présidente de la CSEMP, qui prend la tête d'Elipso. Le nom évoque les « entreprises de l'emballage plastique et souple ». De poursuivre : « Les deux organisations ont, en effet, des clients issus de secteurs identiques : agroalimentaire, santé et hygiène-beauté. Elles rassemblent également des entreprises aux structures semblables : groupes internationaux et sociétés familiales de tailles comparables. Elles partagent aussi les mêmes problématiques de travail : développement durable, hygiène et sécurité, réglementation, normalisation, volatilité des cours des matières premières... ».

Nouvel environnement.

L'objectif est de « mieux défendre les entreprises du secteur » dans un nouvel environnement, face à de nombreux défis, explique la présidente d'Elipso. Le secteur est confronté à l'envol des coûts de l'énergie et du transport ainsi que du prix des matières premières, dont la « volatilité haussière très importante » n'est pas compensée par les périodes de baisse. Elipso se définit également comme un « lieu d'échange et de réflexion » autour du thème du développement durable.

Étude de faisabilité.

L'industrie vise ainsi le recyclage « à moyen terme » de 35 % des emballages en plastique ménagers et industriels, contre 20,5 % actuellement. Première mesure dans ce sens : une étude de faisabilité sur le recyclage des films en plastique ménagers est en cours pour accroître le tonnage de produits recyclés, le gisement étant de l'ordre de 60 000 tonnes annuelles. « Les premières conclusions, qui devraient être dévoilées d'ici la fin 2008, sont prometteuses », assure Serge Vassal (groupe Barbier), vice-président d'Elipso, en charge de l'industrie des films. Francis Pascal (Ono Packaging), vice-président en charge de l'environnement, rappelle cependant que, en 20 ans, les emballages plastiques et souples, qui ne consomment que 1,5 % du pétrole, « ont réduit leur poids de 30 à 70 % selon les produits ».

370 entreprises.

Ce nouveau syndicat professionnel représente une industrie de 370 entreprises, soit un chiffre d'affaires de 7,1 milliards d'euros (en croissance de 6 % en 2007) et 42 300 salariés, un tonnage transformé de 2,08 millions de tonnes et un volume livré de 2,5 milliards de mètres carrés d'emballages souples.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Serac renouvelle la gamme RB

Serac renouvelle la gamme RB

Le constructeur sarthois a retravaillé le design de ses remplisseuses-boucheuses pour augmenter les performances tout en diminuant les coûts d’utilisation pour l’industriel. - Bien connu des industriels du secteur[…]

10/01/2019 | SantéIndustrie
No-Nail Boxes sur All4Pack

No-Nail Boxes sur All4Pack

Pari réussi pour l’Usine extraordinaire

Agenda

Pari réussi pour l’Usine extraordinaire

GCA reprend Soflog

Acquisitions

GCA reprend Soflog

Plus d'articles