Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Une nouvelle unité pour Friedrich

COR

Sujets relatifs :

 

Fort de 62 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 120 salariés, le négociant-conditionneur Friedrich, établi à Rézé (Loire-Altantique) a lancé la construction pour 1,7 million d'euros de sa nouvelle unité de conditionnement en caisse-outre de Raissac-sur-Lampy (Aude). « Notre objectif est de nous rapprocher de l'approvisionnement. Nous travaillons beaucoup avec le Languedoc », explique Christophe Chevré, directeur administratif et financier de Friedrich. Opérationnelle en mars 2005, la nouvelle ligne doit traiter plus aisément une partie des volumes importants achetés par le négociant en Languedoc-Roussillon. L'unité audoise qui sera donc essentiellement alimentée par des vins régionaux aura une capacité de production de l'ordre de 600 000 à 700 000 unités la première année, un chiffre qui devrait doubler d'ici 2008. Friedrich mise, en effet, sur une progression de 30% par an du marché des caisses-outres. Spécialiste de ce conditionnement, Friedrich s'approvisionne dans l'ensemble des régions françaises, la grande distribution constituant son principal débouché.

Protection du vin. En 2003, l'entreprise avait déjà investit 1,5 million d'euros près de son site situé dans la banlieue nantaise. Opération qui portait sur la construction de nouveaux quais de chargement et 4 000 mètres carrés de stockage. Leader national des caisses-outres, Friedrich affirme être est également « le seul opérateur à maîtriser les nouvelles techniques garantissant la protection du vin lors du transport» de ce conditionnement et au cours de l'ouverture du robinet. En parallèle, l'entreprise vient de se lancer à l'exportation.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Coup de chaud pour les sachets de thé Yorkshire Tea

Coup de chaud pour les sachets de thé Yorkshire Tea

La marque de thé britannique a choisi de lancer des sachets biodégradables en juin 2018. Seul problème, la nouvelle méthode de scellage ne supporte pas la chaleur... – Tout partait d’une envie louable. Soucieux d’afficher un impact environnement[…]

19/12/2018 | BoissonsConditionnement
Catalent gonfle ses capacités de conditionnement

Catalent gonfle ses capacités de conditionnement

Burgopak sécurise l’étui

Sécurité sanitaire

Burgopak sécurise l’étui

Léa Nature investit encore pour la cosmétique bio

Léa Nature investit encore pour la cosmétique bio

Plus d'articles