Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Une encre sèche apte au contact alimentaire

La rédactiond'Emballages Magazine

Sujets relatifs :

,
Les encres NexPress de Kodak sont certifiées pour l'impression d'emballages alimentaires.
NexPress Solutions, société du groupe communications graphiques (GCG) de Kodak, a reçu le certification européenne autorisant l'utilisation des encres sèches Kodak NexPress dans les applications d'emballage alimentaire. Les certifications relatives aux encres sèches cyan, magenta, jaune et noire, mais également à la nouvelle encre sèche transparente servant à ajouter un vernis protecteur et un fini de haut brillant, ont été décernées le mois dernier par l'Isega, un institut d'essais indépendant situé en Allemagne. Elles sont ainsi conforme à la recommandation européenne XXXVI « papiers et cartons au contact des denrées alimentaires » pour les aliments secs, huileux et poudreux, et n'ont donc aucune influence sur le goût ou l'odeur des aliments qu'ils contiennent. L'encre sèche Kodak Nexpress est une encre à colorants en poudre utilisée par la presse d'impression numérique Nexpress 2100 pour produire un résultat comparable à l'offset. Celle-ci reste poudreuse à température ambiante, mais se fluidifie sous l'effet de l'augmentation de la température du four de la presse. La NexPress 2100 peut imprimer sur un large éventail de supports, dont les grammages lourds (jusqu'à 300 g/m²).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’innovation alimentaire devient plus responsable

Décryptage

L’innovation alimentaire devient plus responsable

Le panorama mondial de l’innovation 2021 de ProtéinesXTC révèle une montée en puissance de l’éthique pour répondre aux attentes de consommateurs toujours plus soucieux d’impact[…]

22/04/2021 |
Michel & Augustin entre chez Day by Day

Stratégie

Michel & Augustin entre chez Day by Day

Huhtamaki se renforce en Chine

Acquisitions

Huhtamaki se renforce en Chine

L’agroalimentaire lance un cri d’alarme

Profession

L’agroalimentaire lance un cri d’alarme

Plus d'articles