Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Dossier

Une charcuterie de Dunkerque expérimente la 135 kHz

Gilles Solard
 

A l'heure où nous écrivons, l'application RFID dont nous parlons ici, n'est pas encore installée dans cette charcuterie du Nord de la France. Mais nous savons que cette solution a été expérimentée avec succès durant plusieurs jours, fin avril, et en grandeur réelle. La charcuterie, installée à Dunkerque (Nord), conditionne 350 à 400 produits, soit 3 500 tonnes de marchandises par an à destination des enseignes de grande distribution du nord de la France, de Belgique et de Grande-Bretagne. Elle expédie 3 millions de cartons par an et 300 palettes par semaine, composées de 40 à 50 cartons en moyenne.

Identifier le carton

La Charcuterie des Flandres travaille en flux tendus. Elle reçoit des commandes plusieurs fois par jour par le biais d'échanges de données informatisés et conditionne ses produits sur neuf postes de remplissage de caisses en carton. La pesée de chaque plateau donne lieu à l'édition d'une étiquette comportant principalement un code à barres ainsi qu'une lettre attribuant le carton à une expédition. Des erreurs humaines sont possibles, dans la mesure où un carton peut être placé sur le mauvais quai d'expédition. Or, avec la RFID, ce ne sera plus le cas. Avec elle, l'informatique de gestion de production reste inchangée. Mais une étiquette RFID est désormais collée à l'intérieur du carton pour identifier ce dernier de façon unique. Cet ePC est interconnecté au réseau informatique de la charcuterie qui dispose des données de la pesée.

Chaque carton étant équipé d'une étiquette électronique, la palette peut être constituée. Elle passe alors sous un portique RFID d'une dizaine de mètres cubes, qui « lit » les étiquettes RFID et compare l'information avec la gestion de production. S'il manque un seul carton, l'écran de contrôle relié au portique signale immédiatement le carton manquant et son poids. Vingt-cinq secondes plus tard, soit le temps de la lecture en volume, la palette peut être chargée dans le camion. Avec cette solution, qui ne ralentit en rien son processus de production, la charcuterie se dit prête à passer à la RFID lorsque la distribution le lui demandera...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un bilan encourageant pour le Pacte sur les dates de consommation

Sécurité sanitaire

Un bilan encourageant pour le Pacte sur les dates de consommation

Dix-huit mois après le lancement du projet, Too Good To Go publie un rapport d’impact. 3000 gammes de produits sensibilisent le consommateur sur les dates de durabilité minimale (DDM). - Dix-huit mois après le[…]

Faerch et Tesco créent une boucle fermée de barquettes

Economie circulaire

Faerch et Tesco créent une boucle fermée de barquettes

Vrac, polystyrène, échantillons et réemploi au menu de la loi Climat

Economie circulaire

Vrac, polystyrène, échantillons et réemploi au menu de la loi Climat

Des caisses Ifco pour le rayon marée d’Intermarché

Economie circulaire

Des caisses Ifco pour le rayon marée d’Intermarché

Plus d'articles