Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Une année 2002 mitigée pour les plastiques

La rédaction d'Emballages Magazine

Sujets relatifs :

,
La plasturgie est tirée par l'emballage et le polyéthylène téréphtalate.

Baisse des prix et flambée des matières premières : la filière du plastique n'a pas apprécié cet effet de ciseaux. Et la conjonction de ce phénomène a lourdement pesé sur les marges des producteurs français de plastiques en 2002. Si la production a augmenté l'an dernier de 3,2%, en volume, à 6,7 millions de tonnes, elle est restée stable, en valeur, à 7,4 milliards euros par rapport à 2001. « Le prix moyen de la tonne importée de matières plastiques a baissé de 5,8% à 1 128 euros et celui de la tonne exportée a reculé de 0,5% à 1 056 euros », a précisé Bernard Roche, président du Syndicat des producteurs de matières plastiques (SPMP), aujourd'hui, lors d'une conférence de presse. Bernard Roche est resté prudent sur les prévisions pour 2003, en raison de "la faible visibilité à court terme et des incertitudes de l'actualité". Mais, à moyen terme, "la production de plastiques continuera à croître avec la consommation". La croissance en volume de la production a bénéficié à l'ensemble des matériaux à un rythme inégal : polyéthylène (+0,4%), polypropylène (+4,9%), PVC (+1,6%), styrèniques (+0,2%), polyèthylène téraphtalate (+14,6%), polymères de revêtement (+7,5%), polymères de performance (+4,6%) et polyesters instaurés (+9,9%). L'emballage reste le premier débouché des matières plastiques (39% de la consommation estimée), suivi par le batiment (23%), les transports (13%), les secteurs électrique et électronique (6%). Avec 5% de progression, l'emballage a réalisé l'une des plus forte croissance en 2002.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Nouveau format pour nouveau segment

Nouveau format pour nouveau segment

Orangina Suntory lance une eau fruitée dans une bouteille de 1,2 l. - Une boisson à base d’eau de source, avec entre 42 et 48% de fruits, et juste le sucre naturellement présent dans ces fruits : Orangina Suntory[…]

19/03/2019 | PlastiquesMarketing
Statu quo pour l’usage unique en France

Statu quo pour l’usage unique en France

Coca-Cola consomme 3 millions de tonnes de plastique

Coca-Cola consomme 3 millions de tonnes de plastique

Des solutions aux enjeux du plastique

Des solutions aux enjeux du plastique

Plus d'articles