Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Enquête

Un second souffle pour les films en polyéthylène de Sainte-Sigolène

NG

Sujets relatifs :

, ,
Non labellisé, le projet du pôle de compétitivité « Extrusion souple de Haute-Loire » devrait néanmoins aider les entreprises de Sainte-Sigolène à élaborer de nouveaux produits répondant aux exigences environnementales. Néosac montre que le polyéthylène a encore beaucoup de choses à dire..

Les tisserands de Sainte-Sigolène (Haute-Loire) sont devenus les leaders français de la production du film en polyéthylène destiné à l'emballage. Soit près de 40% du marché national de sacs en plastique à usage unique. Résultat : un actif auvergnat sur dix travaille dans la chimie, le caoutchouc ou les plastiques contre moins de 3% au niveau national. Des 41 entreprises auvergnates de la filière de l'emballage et du conditionnement réalisant plus de trois millions d'euros de chiffre d'affaires en 2003, on compte 22 extrudeurs sigolénois. Tiré par le français Barbier et le britannique Autobar, cette industrie se compose d'un tissu très dense de PME-PMI. Affaires familiales pour la plupart, 28% des entreprises de notre panel sont sous capitaux étrangers, elles travaillent souvent de façon isolée d'où le souhait des acteurs régionaux d'une mise en réseau. « Se serrer les coudes » ne serait-ce que pour mieux résister à l'explosion des coûts du polyéthylène. Et face aux attaques répétées contre les sacs en plastique, les industriels devraient bénéficier de la dynamique du projet - non labellisé - du Pôle de compétitivité « Extrusion souple de Haute-Loire » qui avait pour but d'aider les entreprises altiligériennes à anticiper et innover. Le Néosac biodégradable montre qu'il y a des choses à faire. Reste que cette mono-industrie régionale est aussi portée par l'extrusion soufflage de films de suremballage, une activité dynamisée par les entreprises locales comme BSN Glasspack à Puy Guillaume, Comalait à St Yorre ou encore toute l'industrie des eaux. Vous trouverez la méthodologie de l'enquête en page 4 du n°755.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Les entreprises françaises achètent plus de robots

Les entreprises françaises achètent plus de robots

Quelque 4658 machines ont été installées en France en 2018. - La France serait-elle en train de combler son retard par rapport aux autres pays industrialisés en matière de robotisation ? Tout porte à le[…]

14/05/2019 | IndustrieRobots
Des puces NFC dans les bouchons

Des puces NFC dans les bouchons

Une poignée chez Lima adhésifs

Une poignée chez Lima adhésifs

Duo emballages signe avec Schütz

Duo emballages signe avec Schütz

Plus d'articles