Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Un distributeur de PLA en France

AC

Sujets relatifs :

,
 

Représentant moins de 2 % de la production totale des plastiques, les polymères issus de ressources renouvelables, sont, par définition, rares. Les producteurs sont peu nombreux, et opèrent généralement sur des sites pilotes aux capacités de production limitées. Aussi, l'initiative de Thomas Lefevre va intéresser de nombreux industriels : il vient, en effet, de créer NaturePlast, une société spécialisée dans la distribution et l'ingénierie des bioplastiques. La société, établie à Caen (Calvados), a été créée en janvier 2007. « La demande pour des plastiques d'origine végétale est en croissance. La majorité des clients, intéressés par l'aspect marketing des bioplastiques, veulent fabriquer des produits de grande consommation », explique Thomas Lefevre, qui a reçu le prix Jeune entreprise innovante, dans la catégorie développement durable, de la région Basse-Normandie en mars 2008. Le jeune entrepreneur - il a 30 ans - a donc veillé à avoir dans sa gamme un producteur d'acide polylactique (PLA) qui n'utilise pas de maïs contenant des organismes génétiquement modifiés (OGM).

Étude du marché.

De fait, Thomas Lefevre a mené une véritable étude du marché des bioplastiques pour identifier les producteurs et leurs capacités effectives de production. « J'ai retenu huit fabricants de matières premières et une petite dizaine de fournisseurs d'additifs spécifiques pour les bioplastiques sur la base de cinq critères : les volumes disponibles, la qualité, le prix, la disponibilité de la matière et l'existence de certificats pour le contact alimentaire et la biocompostabilité », développe Thomas Lefevre. Les polymères proviennent d'Amérique du nord et du sud, d'Asie et d'Allemagne. Grand avantage, par les temps qui courent, sur les plastiques issus du pétrole, les prix sont stables depuis novembre 2007. « Cependant, je ne garantis pas les prix à l'avenir. Si les bioplastiques nécessitent des céréales et de l'énergie, actuellement en hausse, les usines pilotes devraient monter en puissance. Les gains de productivités devraient donc permettre de conserver des prix attractifs », souligne Thomas Lefevre. NaturePlast dispose d'une capacité de livraison de 1 000 à 2 000 tonnes par an. Un stock de 115 000 euros est déjà constitué.

Ingénieur chimiste.

Mais la société ne se borne pas à livrer des bioplastiques aux industriels... Thomas Lefevre a également recruté un ingénieur chimiste pour accompagner les clients dans la mise en oeuvre des matériaux, qui complète sa formation sur la plasturgie à l'Institut supérieur de plasturgie d'Alençon (ISPA). Des développements de formulations pour améliorer les caractéristiques du PLA comme la résistance thermique, la perméabilité ou encore l'élasticité et de biocomposites, avec du lin ou du bois, sont également en cours avec l'ISPA. Première sortie publique en novembre prochain lors d'Emballage 2008 du 17 au 21 novembre...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Quand un recycleur et un hypermarché sensibilisent au tri

Economie circulaire

Quand un recycleur et un hypermarché sensibilisent au tri

La Société générale de recyclage (SGR) a installé un kiosque à collecte de bouteilles plastique sur le parking du magasin E.Leclerc d’Issoudun (Indre). - Sensibiliser les consommateurs au tri des[…]

ExxonMobil expérimente le recyclage chimique

Economie circulaire

ExxonMobil expérimente le recyclage chimique

Milliken se renforce dans les peroxydes organiques

Acquisitions

Milliken se renforce dans les peroxydes organiques

Sabic et BP collaborent dans le recyclage avancé

Economie circulaire

Sabic et BP collaborent dans le recyclage avancé

Plus d'articles