Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Un atelier de décor pour Masnières

AF

Sujets relatifs :

 

Le verrier italien Bormioli Rocco & Figlio a choisi le site nordiste des Verreries de Masnières pour recentrer la production de flaconnage pour la parfumerie cosmétique, activité auparavant partagée avec un site italien de la région de Parme. Le site, qui avait réalisé en 2002 un chiffre d'affaires de 90 millions d'euros, bénéficiera d'un programme d'investissement de 27,5 millions d'euros sur la période 2003-2006. L'essentiel de l'investissement - 18 millions d'euros - est consacré à l'adaptation de l'outil de production. Fours, machines, et lignes sont en cours de modernisation depuis 2003.

R&D. Le service de recherche et développement (R&D) bénéficiera d'un investissement supplémentaire de 3,5 millions d'euros. Enfin, un atelier de décor est en construction à quelques kilomètres de Masnières, et devrait être opérationnel d'ici à la fin de l'année. Il représente de 6 millions d'euros d'investissement. L'atelier, qui pourrait générer une centaine d'emplois d'après le Pdg, Pierre-André Froger, comprendra une cellule de création de décors, ainsi que des équipements de laquage ou encore de sérigraphie.

Reverse engineering. Au préalable, après un an de développement, a été mis en service le nouvel outil de « reverse engineering ». Cet outil associant mesure tridimensionnelle sans contact et CAO assiste la création des flacons et la conception de moules. Grâce à un laser plan capable de scanner 2 000 points par seconde sur une largeur de 70 millimètres, l'outil numérise un prototype ou un moule en cinq minutes environ. Le banc de mesure de 2 mètres sur 1 mètre, permet de contrôler la conformité de toute une série de moules, de façon totale, et non point à point, et d'en calculer le volume, quelles que soient les surfaces.

Un an d'avance. Les Verreries de Masnières sont déjà sollicitées en tant que prestataire de service sur ce point, notamment par des agences de design. D'ici à la fin de l'année, le bureau d'études espère pouvoir définir le décor du flacon en trois dimensions de façon à donner une vision réaliste du flacon fini et des répartitions internes au client. Le prochain objectif sera de pousser le contrôle à la conformité de la surface du verre, notamment pour détecter les petites déformations. Cet outil permettrait de réduire de deux à trois semaines le temps de développement d'un projet qui pourrait passer ainsi à moins de trois mois dans les cas classiques. Les Verreries de Masnières estiment avoir un an d'avance sur leurs concurrents.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Plastiques landais opte pour une nouvelle Comexi

Plastiques landais opte pour une nouvelle Comexi

Le sous-traitant va utiliser la presse pour imprimer des films pour emballage. - Et de deux ! Après avoir investi dans une presse flexo à tambour Comexi, Plastiques landais renouvelle sa confiance au constructeur catalan en optant[…]

Huhtamaki se muscle pour les œufs russes

Huhtamaki se muscle pour les œufs russes

Perlen Packaging ouvre un premier site au Brésil

Perlen Packaging ouvre un premier site au Brésil

Novelis accroît ses capacités au Brésil

Novelis accroît ses capacités au Brésil

Plus d'articles