Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Tsunami !

GILLES SOLARD RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT

Sujets relatifs :

,
 

Le terme japonais tsunami désigne un raz de marée. Comme un surfeur attend la bonne vague, nous vous proposons ce numéro spécial qui rassemble et développe des articles d'Emballages Magazine consacrés à la traçabilité. Or la vague qui se présente pourrait bien être un tsunami. D'abord parce que le règlement (CE) n°178/2002 du Parlement européen et du Conseil du 28 janvier 2002 formalise l'obligation de traçabilité pour toutes les filières animales et végétales et à tous les maillons de la chaîne. Un règlement qui attire la foule aux séances du groupe de travail traçabilité de Gencod EAN France, aux séminaires de l'association nationale des industries alimentaires ou aux colloques de l'Afnor consacrés à la traçabilité et à la sécurité des aliments.

Ensuite, et surtout, parce que les outils de la traçabilité se sont multipliés. Et là, on ne peut que penser à l'extraordinaire montée en puissance de l'electronic Product Code (ePC), déclenchant un véritable raz de marée mondial. Qu'est-ce que l'ePC ? La manière de structurer l'information d'une étiquette d'identification par radiofréquence (RFID) décrétée par l'auto ID Center, un laboratoire du Massachusetts Institute of Technology. Sous forme électronique, cette information permettra à terme d'identifier de façon unique et à distance n'importe quel objet de grande consommation. Un rêve que les entreprises américaines, Gillette et Wal-Mart en tête, se sont empressées d'imposer à grand renfort d'annonces comme un standard de fait.

Mais le rêve coûte cher, même si le prix d'une étiquette RFID a été divisé par 100 en 15 ans pour atteindre 20 centimes d'euros dans le meilleur des cas aujourd'hui. Et il oublie parfois la réalité, comme les lois de la physique - influence de l'eau ou du métal - ou la réglementation - les fréquences ne sont pas disponibles partout. Est-il pour autant irréalisable ? Après avoir boudé formellement cette idée, le monde de la RFID est en train de changer d'avis. Les promoteurs de l'ePC ont, en effet, eu l'intelligence de se rapprocher des instances de normalisation. Les normes de communication Iso 18000 qui codifient le protocole de communication (« air interface ») entre une étiquette et un lecteur sont ainsi sur le point d'être publiées. Et la prochaine génération de puces ePC sera sans doute labellisée Iso... Il est temps de prendre la vague et de surfer.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

IPwe mise sur le Digital Link

Innovation

IPwe mise sur le Digital Link

Le spécialiste de la propriété intellectuelle croit au potentiel de ce standard de communication dans la grande consommation. - Quelle est « la dernière innovation de rupture de l’ère[…]

04/11/2021 | Traçabilité
 Pour tout savoir sur le GS1 Digital Link

Rendez-vous

Pour tout savoir sur le GS1 Digital Link

ePac Flexible toujours plus connecté

Technologie

ePac Flexible toujours plus connecté

Sleever joue la pédagogie

Profession

Sleever joue la pédagogie

Plus d'articles