Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Troisième génération de codeurs chez Imaje

TP
 

Spécialisé dans les systèmes de codage et de marquage, le français Imaje (Dover) lance la série 7000, sa dernière gamme de codeurs laser CO2 pour l'industrie. Destinée au codage d'emballages primaires de produits agroalimentaires, cosmétiques ou pharmaceutiques, la série 7000 se compose des Imaje 7011 et Imaje 7031. Il s'agit de la troisième génération de codeurs pour l'entreprise de Bourg-lès-Valence (Drôme). Parmi ses points forts : une tête pouvant fonctionner à des températures allant jusqu'à 35° C, une conception modulaire facilitant son intégration et une interface utilisateur intuitive. Combinant des têtes galvanométriques et des sources laser, la tête de la machine offre des capacités de marquage élevées - environ 1 000 caractères par seconde - sans nécessiter de refroidissement externe. Composée d'un pupitre, d'un câble et d'une tête laser, elle s'intègre aisément sur la ligne de production. Enfin, grâce à la fonction iTouch, l'opérateur peut paramétrer le matériel très simplement, moyennant des icônes contextuelles qui permettent à la fois une navigation pratique et un pilotage aisé. « Avec la Série 7000, le marquage laser ne sera jamais plus le même : plus de problème de surchauffe des têtes, plus de risques de mauvais codage à grande vitesse ni de limitations de cadence. Une réelle opportunité pour les industriels de l'agroalimentaire qui veulent changer de technologie de marquage », explique François Barreau, responsable marketing produits du groupe Imaje. Filiale du new-yorkais Dover, Imaje développe et construit des imprimantes à jet d'encre petits et grands caractères, des codeurs laser, des imprimantes à transfert thermique ainsi que des systèmes d'impression et de pose d'étiquettes. L'entreprise, qui emploie 1 700 personnes, a réalisé en 2005 un chiffre d'affaires consolidé de 366 millions de dollars (286 millions d'euros).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

La gourde Andros est bien recyclable

Economie circulaire

La gourde Andros est bien recyclable

Le groupe MOM a été débouté par le tribunal de commerce de Lyon, son concurrent ne trompe pas le consommateur. - La justice a tranché : la gourde de compote Andros est bien recyclable, car[…]

23/11/2020 | PlastiquesJustice
John Persenda reçoit un Trophée du plasturgiste

Profession

John Persenda reçoit un Trophée du plasturgiste

Bonduelle abandonne le film pour un suremballage carton

Economie circulaire

Bonduelle abandonne le film pour un suremballage carton

Gualapack attache les bouchons de ses gourdes

Innovation

Gualapack attache les bouchons de ses gourdes

Plus d'articles