Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Economie circulaire

Très chers plastiques…

Henri Saporta
Très chers plastiques…

Le prix de reprise des plastiques a atteint un plus haut historique en 2011. -

Avec un prix moyen de 382 euros la tonne, supérieur de 150 euros la tonne à celui de 2008, l'année 2011 a connu des records de prix de reprise pour les balles de bouteilles et flacons en polyéthylène téréphtalate (PET) et en polyéthylène haute densité (PEhd). En charge de la valorisation des emballages en plastique légers au sein d'Eco-Emballages, Valorplast a versé, au total, 51 millions d'euros aux collectivités en option Filière. 2012 commence sur des bases légèrement plus modestes : en raison du stock important de balles et de paillettes de PET sur le marché européen, le prix de reprise, pour le 1er trimestre 2012, s'établit à 319 euros la tonne. "De leur côté, les recycleurs de PEhd ont peu de visibilité sur leurs carnets de commande pour 2012", souligne Valorplast. Ce prix, rappelle Valorplast, "est fixé à la fin de chaque trimestre, pour le trimestre suivant. Il tient compte de l'évolution prévisionnelle des prix de vente des balles aux recycleurs, des coûts de transport et des frais de fonctionnement. Les collectivités sont informées chaque trimestre via le site internet et par courrier." Un prix plancher permet aux collectivités de ne pas[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Igus investit dans le recyclage chimique

Economie circulaire

Igus investit dans le recyclage chimique

Le fournisseur de composants pour machines de production injecte 4,7 millions d’euros dans le procédé Cat-HTR permettant de transformer les plastiques en pétrole. -    On connaît Igus pour ses paliers[…]

Usage unique : la stratégie 2040 en marche

Profession

Usage unique : la stratégie 2040 en marche

Saica investit dans le carton ondulé en Ecosse

Investissements

Saica investit dans le carton ondulé en Ecosse

Schubert délocalise l’impression 3D chez ses clients

Investissements

Schubert délocalise l’impression 3D chez ses clients

Plus d'articles