Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Tetra/Sidel : la Commission impose sa vision du marché des boissons

Sujets relatifs :

,
Nous publions ci-dessous le communiqué de la Commission européenne du 30 octobre notifiant le refus de la reprise de Sidel par Tetra Laval. La décision elle-même sera publiée dans quelques jours. Si des industriels reprochent aux fonctionnaires européens de bloquer la consolidation du marché européen, d'autres - clients ou concurrents - soutiennent clairement cette décision.

La Commission européenne a décidé d'interdire l'acquisition de l'entreprise française Sidel SA par Tetra Laval B.V., qui appartient au groupe suisse Tetra Laval, propriétaire des entreprises d'emballage Tetra Pak. L'acquisition combinerait la position dominante de Tetra dans l'emballage carton avec la position de tête de Sidel dans les équipements d'emballage en plastique PET. Il en résulterait une position dominante sur le marché des équipements d'emballage PET, en particulier en ce qui concerne les machines de soufflage-moulage (machines SBM) utilisées pour l'emballage de produits sensibles, à savoir les jus de fruits, les produits laitiers liquides, les boissons aromatisées aux fruits et les thés glacés. L'opération renforcerait également la position dominante de Tetra sur le marché de l'emballage carton et réduirait ainsi de manière significative la concurrence dans le secteur de l'emballage des liquides alimentaires, au détriment de l'innovation, du choix et de la compétitivité des prix. Les engagements proposés par Tetra Laval n'ont pas suffi à écarter les préoccupations de la Commission.

Tetra est le leader mondial incontesté de l'emballage carton et détient une part de marché globale de plus de 80 % en Europe. Sidel est le principal fabricant d'équipements d'emballage en plastique PET, en particulier des machines de soufflage-moulage (machines SBM).

Il ressort de l'examen approfondi réalisé par la Commission que le rassemblement des activités de l'entreprise dominante dans l'emballage carton et de l'entreprise de tête dans les équipements d'emballage PET aboutirait, dans l'Espace économique européen (EEE), à la création d'une position dominante sur le marché des équipements d'emballage PET, et en particulier des machines SBM utilisées pour les produits sensibles, ainsi qu'au renforcement d'une position dominante sur les marchés des équipements d'emballage carton aseptique et des cartons aseptiques. L'emballage aseptique est utilisé pour les produits de longue conservation qui ne doivent pas être distribués comme produits frais.

Position dominante

Quatre matériaux d'emballage sont utilisés principalement pour le conditionnement des liquides alimentaires : le carton, le plastique (notamment le PET et le PEHD - polyéthylène à haute densité), les boîtes métalliques et le verre. Selon des études de marché, les clients et les concurrents des parties, l'utilisation de PET pour le conditionnement des « produits sensibles » connaîtra une croissance importante au cours des prochaines années, conformément aux préférences des consommateurs. Les produits sensibles sont ceux qui craignent la lumière ou l'oxygène, comme les produits laitiers liquides, les jus de fruits, les boissons aromatisées aux fruits, les thés glacés et les boissons à base de café. La Commission estime que, bien que les équipements d'emballage carton et PET constituent aujourd'hui des marchés de produits distincts, les deux sont étroitement liés et appartiennent au même secteur industriel, celui de l'emballage des liquides alimentaires. Le PET et le carton sont techniquement substituables l'un à l'autre, le PET pouvant être utilisé comme matériau d'emballage pour tous les produits aujourd'hui conditionnés en carton. Les deux matériaux sont déjà utilisés en commun dans certains segments (produits laitiers liquides, jus, boissons aromatisées aux fruits et boissons au thé ou au café).

Comme la Commission l'avait déjà constaté dans des décisions antérieures, et comme l'a confirmé la Cour de justice (affaire C-333/94, TetraPak contre Commission), Tetra détient des positions dominantes sur les marchés des machines d'emballage carton aseptique et des cartons aseptiques.

Plaintes de plusieurs clients

La combinaison de la position dominante de Tetra dans l'emballage carton et de la position de tête de Sidel dans les équipements d'emballage PET conférerait à la nouvelle entité la possibilité de s'appuyer sur sa position dominante dans le carton pour acquérir une position dominante dans les équipements d'emballage PET, et l'y inciterait. En outre, en éliminant Sidel en tant que concurrent sur un marché extrêmement voisin, Tetra renforcerait encore sa position dominante actuelle dans le carton.

Les positions dominantes dont jouirait la nouvelle entité sur deux marchés très voisins seraient susceptibles de se renforcer mutuellement, d'élever des obstacles à l'entrée sur le marché et de réduire la concurrence sur le marché global de l'emballage aseptique et non aseptique de « produits sensibles » dans l'EEE.

L'analyse de la Commission a été étayée par l'absence de puissance d'achat des clients européens. Même le client le plus important ne représente pas plus de 5 % des ventes, et la plupart des clients sont des petites et moyennes entreprises. De plus, la Commission a reçu des plaintes de plusieurs clients et concurrents. Les concurrents des parties dans les secteurs du PET et du carton, notamment l'entreprise norvégienne Elopak et les entreprises allemandes SIG et Krones, sont en outre petites et ne sont donc pas susceptibles d'exercer une pression concurrentielle sur Tetra/Sidel.

Le 9 octobre 2001, Tetra a proposé plusieurs engagements destinés à mettre fin à ces préoccupations, mais ces engagements ont été considérés comme insuffisants. En raison de ces graves préoccupations de concurrence et du fait que Tetra n'était pas en mesure d'y apporter une solution, la Commission a été contrainte d'interdire l'opération de concentration.

En raison des circonstances particulières qui résultent du fait que Tetra Laval a déjà acquis la quasi-totalité des actions de Sidel, la Commission est disposée à examiner les modalités pratiques nécessaires pour restaurer une concurrence effective. - (Les intertitres sont de la rédaction)

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Consigne : Yoyo s’invite dans le débat

Consigne : Yoyo s’invite dans le débat

Éric Brac de La Perrière plaide pour un dispositif qui donne de la valeur à chaque déchet. - Ancien directeur général d’Eco-Emballages, aujourd’hui Citeo, la société[…]

Valvert passe aussi au rPET

Valvert passe aussi au rPET

Quatorze lauréats pour la collecte innovante

Quatorze lauréats pour la collecte innovante

Soprema ouvre la voie du recyclage des PET complexes

Soprema ouvre la voie du recyclage des PET complexes

Plus d'articles