Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Tetra Pak s'appuie sur ses valeurs pour relever les défis de demain

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
Leader mondial de l'emballage, le suédois Tetra Pak (Tetra Laval) est parti, dès les années 60, à la conquête du monde avec la Tetra Brik puis la Tetra Brik Aseptic. Forte de sa technologie, l'entreprise s'adapte aujourd'hui aux mutations de son activité en s'appuyant sur ses valeurs que sont la protection de l'environnement et la sécurité alimentaire.

Se pénétrer des valeurs du passé pour mieux préparer l'avenir : tel pourrait être le credo de Dennis Jönsson, président du suédois Tetra Pak (Tetra Laval), le spécialiste des emballages en carton pour produits alimentaires. Sous la figure tutélaire de Ruben Rausing, le fondateur, le leader mondial de l'emballage, fort d'un chiffre d'affaires de 8,5 milliards d'euros en 2006, aborde les prochaines années sous l'angle des mutations. Notamment des mutations économiques qui voient les pays émergents et des marchés gigantesques tels que la Chine prendrent le pas sur la « vieille Europe » arrivée à maturité et des mutations industrielles et marketing qui poussent l'entreprise à imaginer des emballages toujours plus sophistiqués et fonctionnels. Dennis Jönsson esquisse, en conséquence, un modèle économique qui verrait l'Europe prendre en charge l'innovation et la création de nouveaux segments de marchés et les nouveaux pays assurer la croissance et le développement. A noter qu'à côté d'une stratégie commerciale traditionnelle, Tetra Pak initie, dans le cadre du Food for Development Office (FfDO), des programmes de nutrition - lait, jus de fruits, soja... - dans les pays en voie de développement. De quoi créer de toutes pièces de nouvelles filières tout en luttant contre la malnutrition. La Chine est ainsi devenue le premier marché par unités vendues mais arrive en quatrième position en chiffre d'affaires. Difficile toutefois d'être plus précis : fidèle à la tradition du secret de Tetra Pak, Denis Jönsson ne donne pas de chiffre... Ressources renouvelables Mais l'avenir s'ancre aussi dans le respect des convictions : conviction notamment que l'aseptique est toujours une solution pertinente et que la protection de l'environnement, l'un des principes fondateurs de l'entreprise, est plus que jamais une priorité tout comme le sont l'hygiène et la sécurité alimentaire. « Un emballage doit permettre d'économiser plus qu'il ne coûte » : la devise de Ruben Rausing est toujours d'actualité. Dans ce contexte, le recours aux ressources renouvelables, comme le bois issu de forêts certifiées, est une priorité absolue. Vice President exécutif en charge du développement et de l'ingénierie du groupe, Michael Grosse souligne ainsi que « la mise au point d'un emballage issu à 100% de ressources renouvelables tels que l'acide polylactique (PLA) issu du maïs est un objectif en soi ». En se gardant de fixer un calendrier, Michael Grosse explique que le recours à «un polyéthylène vert » - comprendre qui ne provient pas de ressources fossiles (lire p.6) - et « la suppression de l'aluminium » font partie des axes de recherche. Les fournisseurs sont très sollicités car l'enjeu est, à la fois, technique et économique... Un enjeu d'autant plus important que l'entreprise s'éloigne, avec ses nouveaux formats tels que la Tetra Top, du modèle historique de la Tetra Brik Aseptic dont le complexe est composé à 75% de carton, de polyéthylène et d'aluminium. Le fait est que, avec les différents systèmes de bouchage et les nouvelles formes, Tetra Pak utilise de plus en plus de plastique. Lutte contre l'effet de serre, réduction de 10% en 2010 des émissions de CO2, recours aux énergies vertes (lire 827 et 846), optimisation de la logistique et développement du recyclage sont également au programme. Dans un univers concurrentiel impitoyable, Tetra Pak compte sur son savoir-faire pour tenir ses concurrents à distance. Face à l'émergence de solutions comme Alternapak (lire 791) qui permet de faire passer sur une machine Tetra Pak un emballage qui ne provient pas de Tetra Pak, Dennis Jönsson oppose « la capacité à offrir une solution globale du process à l'emballage en passant par le conditionnement ». La modularité de la plateforme de remplissage A3 Flex illustre cette statégie. «Etre plus rapide et plus innovant que les autres » : c'est bien ce que Dennis Jönsson attend de ses équipes. Pas question de se reposer sur ses lauriers !

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Métaux : des risques d’arrêt de production en raison d’une pénurie de magnésium

Profession

Métaux : des risques d’arrêt de production en raison d’une pénurie de magnésium

Les approvisionnements en provenance de Chine sont interrompus ou réduits drastiquement depuis septembre 2021. - Une nouvelle pénurie frappe l’industrie. Cette fois, c’est la métallurgie qui est touchée[…]

22/10/2021 | AluminiumAcier
Stop aux bouteilles plastique dans les TGV

Economie circulaire

Stop aux bouteilles plastique dans les TGV

RPET et bouchons attachés chez Coca-Cola en 2022

Economie circulaire

RPET et bouchons attachés chez Coca-Cola en 2022

Les canettes se décorent à très grande vitesse

Technologie

Les canettes se décorent à très grande vitesse

Plus d'articles