Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Stolpi prépare sa croisssance

Sujets relatifs :

 

Spécialisé dans la fabrication d'emballages en plastique ainsi que dans le conditionnement, Stolpi a quitté la pépinière d'entreprises d'Avignon (Gard) pour s'installer sur le Marché d'Intérêt national (MIN) de la ville. Un déménagement qui s'explique par l'évolution de cette société : « Créée en février 2000, Stolpi a rapidement décollé grâce à un positionnement qui nous différencie de la concurrence. Placé sur un créneau très porteur et original de plasturgiste et conditionneur à la fois, Stolpi présente de nombreux avantages pour ses clients », explique Vincent Nicolet, Pdg de Stolpi, un ancien de l'agroalimentaire. Premier atout : l'optimisation de la productivité et de l'hygiène, assurée par le fait que l'ensemble du processus - remplissage, bouchage, étiquetage et emballage secondaire et tertiaire - est assuré par le même personnel et dans le même atelier. Le transport et le stockage de l'emballage vide sont évités, le risque de contamination, notablement réduit. « Le client nous fournit la matière première, nous fournissons tout le reste. Le concept a aujourd'hui beaucoup de succès auprès des opérateurs du secteur alimentaire. Les flacons en polyéthylène et polypropylène sont utilisés pour les épices et les sauces, des liquides comme les produits secs. Le bouchon est inviolable. Dans un avenir très proche, nous comptons également nous diversifier vers les secteurs de la cosmétique et de la chimie », souligne le Pdg de Stolpi qui propose ses prestations à partir d'un volume de 100 000 flacons.

30 millions de flacons Sur l'année, l'entreprise produit près de 30 millions de flacons. Son plus gros client lui demande des séries comprenant un million d'unités : « C'est le maximum que nous pouvons assumer actuellement. Pour proposer cette prestation, nous nous sommes dotés d'une extrudeuse souffleuse et d'une ligne de conditionnement et d'emballage pour un investissement de 5 millions de francs (762 245 euros). Ces machines nous ont permis de déposer un modèle de flacon de 75 millilitres. A terme, pour nous diversifier, nous devrons créer de nouveaux modèles, de nouveaux formats et aussi être capables de répondre à des besoins spécifiques. De nouvelles machines sont donc indispensables. Notre objectif, dans ce contexte, est d'investir chaque année 5 millions de francs (762 245 euros) pendant trois ou quatre ans ». Pour le moment, l'entreprise dispose d'une surface totale de 15 000 m2. Si la société venait à être à l'étroit, elle a la possibilité d'utiliser des réserves. Avec un effectif de 7 personnes, Stolpi devrait réaliser un chiffre d'affaires de 7 millions de francs (1,07 million d'euros) en 2001 et devrait grimper, dès 2002, à 9 millions de francs (1,37 million d'euros).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Catalent gonfle ses capacités de conditionnement

Catalent gonfle ses capacités de conditionnement

Le façonnier spécialisé dans la sous-traitance pharmaceutique investit aux États-Unis et en Chine. – Les cadeaux de Noël ont déjà été distribués chez Catalent. Le[…]

Burgopak sécurise l’étui

Sécurité sanitaire

Burgopak sécurise l’étui

Léa Nature investit encore pour la cosmétique bio

Léa Nature investit encore pour la cosmétique bio

La Banque de France investit dans le conditionnement

La Banque de France investit dans le conditionnement

Plus d'articles