Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Spin-off chez Bradman-Lake quidevient 3S Packaging Technology

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

Rachetée par ses dirigeants, la filiale allemande devient autonome et change de nom pour devenir 3S Packaging Technology. Tout en gardant la même ambition : devenir un fournisseur de premier plan dans les solutions complètes.

Rien ne va plus chez Bradman-Lake ! Après une année 2007 pour le moins difficile, qui avait conduit la société anglo-américaine spécialisée dans les machines d'emballages à une situation de quasi-faillite, la filiale allemande a décidé de prendre son indépendance et de changer de nom. Cette opération de « spin-off » se traduit par le rachat des parts des dirigeants de l'entreprise à Langley Holding, le conglomérat britannique qui avait pris le contrôle de Bradman-Lake en octobre dernier. Ce dernier avait d'ailleurs manifesté sa volonté de se séparer de cette filiale pour « divers problèmes d'ordre technique et financier ». La nouvelle direction a décidé de changer le nom de la société, qui s'appellera désormais 3S Packaging Technology, où le « 3S - explique Friederich Kern, responsable des ventes et du marketing - représente l'acronyme de single source solutions ».

Secteur alimentaire La stratégie de l'entreprise ne varie pas pour autant. 3S Packaging Technology ambitionne toujours de devenir un fournisseur de premier plan dans les solutions complètes, des machines de conditionnement primaire à la fin de ligne. Pour mémoire, l'entreprise - dont l'usine principale est basée à Dietmannsried en Bavière (Allemagne) - fabrique des ensacheuses form fill seal (FFS) horizontales et verticales, des encaisseuses et formeuses de caisses carton ainsi que certains types de machines d'emballage tertiaires. 3S Packaging Technology est essentiellement présent dans le secteur alimentaire, en particulier dans le conditionnement de pizzas et hamburgers, de chocolats et de barres céréalières et dans l'alimentation pour enfants. Basée à Bristol, au Royaume-Uni, mais avec des filiales aux Etats-Unis et en Allemagne, Bradman-Lake avait réalisé, en 2007, un chiffre d'affaires de 45 millions d'euros avec 350 salariés. L'entreprise avait racheté, fin 2006, Autowrappers et Europack, deux sociétés spécialisées respectivement dans les ensacheuses horizontales et les machines d'encaissage et de fardelage. Ces opérations de croissance externe ne l'ont pas empêchée de connaître de sérieuses difficultés financières. Des difficultés qui l'ont ensuite conduite à être rachetée par Langley Holding

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

« Je suis un ambassadeur du juste emballage », explique Arnaud Le Berrigaud

Economie circulaire

« Je suis un ambassadeur du juste emballage », explique Arnaud Le Berrigaud

Après avoir créé Alb Expert Pack en mai 2021, Arnaud Le Berrigaud explique à Emballages Magazine le positionnement de son entreprise et le sens de sa démarche centrée sur la transition écologique.[…]

19/10/2021 | Tous secteursPlastiques
Apysa promeut la barquette PLA consignée

Economie circulaire

Apysa promeut la barquette PLA consignée

Elopak acquiert Naturepak Beverage

Acquisitions

Elopak acquiert Naturepak Beverage

Tosca élargit son offre aux produits carnés

Stratégie

Tosca élargit son offre aux produits carnés

Plus d'articles