Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Sopave traite les plastiques mélangés

HS

Sujets relatifs :

,
 

La Société pour l'amélioration et la valorisation de l'environnement (Sopave) affirme avoir mis au point un procédé « unique en France » de séparation des plastiques mélangés aux fins de recyclage du polyéthylène. Constituant un véritable problème pour la profession, les plastiques mélangés sont techniquement et commercialement difficiles à recycler. C'est pourquoi, en association avec Umicore Engineering, Sopave a conçu une ligne de lavage et de broyage qui permet de trier les matières plastiques - et les autres matériaux - en jouant sur leurs densités grâce à « un piège à lourd ».

Deux cellules. Grâce à deux cellules placées dans le nouveau dispositif de décantation par flottation, le polyéthylène (PE), le polyéthylène téréphtalate (PET) et le polychlorure de vinyle (PVC) sont séparés. Cette technique offre donc un nouveau débouché aux plastiques mélangés issus des collectes sélectives mises en place par les collectivités locales. Avec cet équipement opérationnel depuis le début de l'année, Sopave veut valoriser 3 000 tonnes de polyéthylènes par an pour fabriquer des sacs poubelle et des sacs de tri sélectif.

DIB. Fondé en 1986, Sopave est un spécialiste du recyclage des films en polyéthylène et un producteur de sacs poubelle. La société a ainsi traité quelque 9 000 tonnes de films agricoles usagés (FAU) qui ont servi à l'enrubannage ou encore à l'ensilage et quelque 6 000 tonnes d'emballages industriels tels que les films de palettisation. Traitant désormais les emballages issus des déchets industriels banals (DIB) et des collectes d'emballages ménagers, Sopave dispose d'une capacité brute de traitement de 18 000 tonnes pour une « production » de quelque 7 500 tonnes. Selon l'entreprise, une tonne de FAU permet de réaliser 300 à 400 kilos de films soit 13 500 sacs de 50 litres ou 7 000 sacs de 100 litres.

Potentiel. Etabli à Viviez (Aveyron), Sopave est une filiale du belge Umicore qui est spécialisé dans le traitement et le recyclage des métaux non ferreux. L'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 8 millions d'euros en 2002. Et évolue sur un marché au potentiel réel : si un million de tonnes de polyéthylènes est consommé en France chaque année, seuls 4 à 5 % sont recyclés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Des solutions durables chez Constantia Flexibles

Des solutions durables chez Constantia Flexibles

La gamme Ecolutions est axée sur la recyclabilité et un impact environnemental moindre. - D’après une enquête qu’il a fait réaliser, l’autrichien Constantia Flexibles constate que 80% des[…]

16/11/2018 | SantéPlastiques
L’emballage plastique en croissance en Allemagne

Résultats

L’emballage plastique en croissance en Allemagne

Agilyx et AmSty associés dans le recyclage du polystyrène

Agilyx et AmSty associés dans le recyclage du polystyrène

L'usage unique en phase finale

L'usage unique en phase finale

Plus d'articles