Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Sig rebondit après une année mitigée

AJ

Sujets relatifs :

 

Le début du printemps est particulièrement mouvementé chez le spécialiste suisse du conditionnement des boissons. Cela concerne d'abord les hommes. Alors que Ulf Berg, le directeur général de la division Sig Beverages, va devenir le nouveau Pdg du groupe de mécanique Sulzer, Roman Boutellier a présenté sa démission de la présidence de Sig. C'est Rolf-Dieter Rademacher, un allemand de 56 ans, actuel directeur général de la division Sig Combibloc et membre du comité exécutif du groupe, qui va lui succéder.

Conglomérat. Roman Boutellier, 54 ans, au profil très technique, avait pris la direction de Sig en avril 1999, avec l'intention de travailler encore pendant 5 à 6 ans dans l'industrie. Il a participé à la transformation d'un conglomérat, présent dans l'armement léger, les véhicules ferroviaires et les systèmes automatisés, en un ensemble homogène. Il prendra, à compter du 1er octobre prochain, la chaire d'innovation et de gestion de la technologie à l'Institut fédéral suisse de technologie (ETH) de Zurich, mais siégera toujours au conseil d'administration de Sig. Un conseil désormais présidé par Lambert Leisewitz, qui dirige plusieurs sociétés d'eau minérale allemandes ; il remplace Willy Kissling, qui s'est retiré, estimant avoir atteint ses objectifs stratégiques.

Investissements. Ensuite, Sig Combibloc renforce ses moyens industriels. De nouvelles lignes de production sont en cours d'installation sur les sites de Wittenberg et de Linnich en Allemagne, ainsi qu'à Riyad en Arabie Saoudite. A Wittenberg, usine spécialisée dans les moyens et grands formats, la ligne dédiée au découpage et au scellage d'étuis couchés et imprimés devrait être mise en service fin juillet. Dès la fin de la construction du nouveau bâtiment, une autre ligne d'impression sera lancée. Démarrage programmé à l'automne 2005. L'ajout d'une extrudeuse est également prévu. Du coup, une cinquantaine de personnes seront embauchées d'ici à la fin de l'année, les effectifs de l'usine passant à 375 salariés. A Linnich, site qui traite tous les formats, la nouvelle ligne de production doit entrer en fonctionnement cet été. Là aussi, une extrudeuse sera installée, mais elle nécessite la construction d'un nouveau bâtiment. Elle sera opérationnelle début 2006. En deux ans, les effectifs auront crû de 15 %, passant de 1380 à 1585 personnes fin 2004. Les investissements portent également sur l'agrandissement du centre de formation. A Riyad, Sig prépare la mise en place d'une ligne d'emballages aseptiques pour le début 2005. L'ensemble de ces investissements avoisinera les 100 millions d'euros.

Cessions. Parallèlement, le groupe de Neuhausen poursuit son recentrage sur le seul marché des boissons. Il vient de vendre deux filiales en Allemagne et en Italie, Sig Hamba Filltec et Sig Elettric 80. Sig Hamba Filltec, qui fabrique des installations de remplissage pour yaourts, à Neunkirchen (Sarre), et emploie 130 personnes, pour un chiffre d'affaires de quelque 20 millions d'euros, est cédé au fonds Bavaria Industriekapital. Sig Elettric 80, spécialisé dans les systèmes de manutention à guidage laser et dont les ventes s'élèvent à 30 millions d'euros environ, est repris par ses anciens propriétaires.

Pertes. Ces annonces interviennent au moment de la publication de résultats mitigés. En effet, Sig a essuyé, en 2003, une perte de 20 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 1,9 milliard d'euros, en hausse de 1 %. Le groupe souligne cependant les performances de ses activités de base, sur lesquelles il entend se concentrer : le carton pour liquides avec Combibloc et les boissons Beverages. Le chiffre d'affaires de cet ensemble atteint 1,54 milliard d'euros, en progression de 7 %, tandis que le résultat d'exploitation s'établit à 120 millions d'euros en baisse de 13,7 %. Des résultats qui s'expliquent par un exercice très positif pour Sig Combibloc et un contexte économique beaucoup plus difficile pour Sig Beverages. Mais, pour 2004, compte tenu des restructurations opérées et du carnet de commandes, « Sig prévoit une croissance des ventes et une amélioration notable de son résultat d'exploitation et de son bénéfice net », indique le groupe.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Novelis accroît ses capacités au Brésil

Novelis accroît ses capacités au Brésil

Le groupe américain investit 175 millions de dollars dans le laminage et le recyclage de l’aluminium pour canettes et produits de spécialité. - L’américain Novelis, numéro un mondial du recyclage de[…]

15/11/2018 | AluminiumInvestissement
Une nouvelle Gallus chez Jacquelin

Une nouvelle Gallus chez Jacquelin

O-I acquiert près de la moitié d’Empresas Comegua

O-I acquiert près de la moitié d’Empresas Comegua

CCEP France investit à Socx

CCEP France investit à Socx

Plus d'articles