Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Décryptage

Sidel allie la souplesse aux hautes cadences

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Développée par sa filiale Alfa, la Rollquattro Evolution est capable d'étiqueter jusqu'à 50 000 bouteilles par heure tout en minimisant les temps de changement de format. Son secret ? Un tambour à section ovale.

Chez Alfa, les étiqueteuses, on connaît. Cela fait plus de 30 ans que cette société, située à quelques kilomètres de Mantoue, dans le nord de l'Italie, fabrique du matériel pour apposer des étiquettes en papier ou en plastique sur des bouteilles et des boîtes-boisson. Le fait d'évoluer au sein de grands groupes de l'embouteillage - Sasib, Sig Beverages et, depuis septembre 2005, Sidel (Tetra Laval) - lui a donné la possibilité d'accumuler une grande expérience dans ce métier, en particulier sur le segment des hautes cadences, un marché sur lequel l'entreprise a l'habitude de se confronter à des rivaux de l'acabit de Krones et Sacmi. Demande oblige, Alfa a aussi su panacher son offre en diversifiant procédés de dépose et technologies de décor : colle à froid, hot-melt, manchons, étiquettes autocollantes ou en rouleau.

Architecture linéaire

Et c'est justement dans le domaine des étiqueteuses qui opèrent à partir d'une bobine - « roll-fed » dans le jargon des spécialistes - que le constructeur italien a voulu apporter une réponse en termes de souplesse. Pour ce faire, il a remis au goût du jour un ancien modèle, le Rollquattro, baptisé, depuis, Rollquattro Evolution. La première nouveauté de cette machine nous vient de sa station d'étiquetage, qui répond à une architecture linéaire, et non triangulaire comme dans les autres étiqueteuses. Grâce à ce design, l'opérateur dispose, en un seul coup d'oeil, d'une vue d'ensemble sur les organes fonctionnels - la bobine, le poste de découpe, le tambour - de manière à intervenir plus efficacement lors des changements de formats et des opérations de maintenance. Alfa estime des gains de temps de l'ordre de 30 %. « Un changement de format important, pour passer, par exemple, d'une petite à une grande bouteille, ne prendra pas plus de 30 minutes à un opérateur moyennement expérimenté », explique John Pasqua, responsable du développement. L'autre grosse nouveauté nous vient du tambour, l'outil qui, moyennant une dépression, aspire l'étiquette pour la placer sur la bouteille. Sa forme ovale, et non ronde, permet de gagner 20 % de précision lors du collage de l'étiquette, même à hautes cadences, en évitant l'emploi d'un système de lissage supplémentaire. Alfa est également intervenu sur le module de découpe qui ne possède plus deux mais une seule lame rotative. Une évolution qui, explique l'entreprise, simplifie les réglages lors des changements de formats. Quant au réservoir de colle, il a été placé dans le bas de la machine, afin de sécuriser l'opérateur. Rappelons que la colle est chauffée à 160 °C avant d'être appliquée sur l'étiquette. Sur ce poste aussi, Alfa a voulu faire des économies. Grâce à ses motifs en relief en forme de losange, le cylindre encolleur utilise 15 % de colle en moins par an. Des économies de temps et de consommables, une plus grande souplesse et des hautes cadences : qu'y a-t-il de mieux pour convaincre un acheteur ? Le géant chinois de l'alimentaire Ting Hsin, lui, ne s'est pas fait prier. Il a passé commande pour acheter vingt Rollquattro Evolution qui iront équiper ses nouvelles lignes d'embouteillage. Des lignes, bien sûr, fournies par Sidel.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Nestlé Waters signe avec CarbonLite

Nestlé Waters signe avec CarbonLite

Le minéralier consolide ses approvisionnements en PET recyclé en Amérique du Nord. - Nestlé Waters North America annonce la signature d’un « important contrat » avec le fournisseur de[…]

Arkema purifie le peroxyde d’hydrogène

Arkema purifie le peroxyde d’hydrogène

Indorama se renforce en Égypte

Acquisitions

Indorama se renforce en Égypte

CCEP France investit à Socx

CCEP France investit à Socx

Plus d'articles