Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Sicpa agrandit son usine d'Annemasse

Tiziano Polito
Principal site de production d'encres du groupe suisse, l'usine savoyarde d'Annemasse double sa superficie et réorganise ses activités. Objectifs : faire face à l'accroissement de la production, améliorer la sécurité et se conformer aux exigences environnementales.

Le fabricant d'encres Sicpa prépare l'avenir en réorganisant les activités de son usine d'Annemasse (Haute-Savoie), la principale du groupe, où sont produites des encres pour l'impression hélio, flexographique et offset. La raison est simple : construite en 1962, sur un terrain de 26 000 mètres carrés, l'usine doit faire face à une production journalière de près de 100 tonnes, alors qu'elle a été conçue pour un objectif de production dix fois inférieur. Le programme de rénovation, baptisé Master Plan, devrait remédier à ces lacunes. A conclusion des travaux, fin 2004, le site disposera d'une surface d'exploitation de 50 000 mètres carrés, soit pratiquement le double de sa taille initiale. « Ce sera le plus important centre de fabrication d'encres et de vernis en France », explique Philippe Descaillot, directeur général.

Sécurité

Afin d'anticiper sur les exigences d'une réglementation toujours plus contraignante, Annemasse sera un exemple de sécurité et de respect de l'environnement. Un impératif, lorsque l'on sait que deux usines de production d'encres sont victimes d'incendies, chaque année, en Europe. Pour y parvenir, Sicpa a décidé d'intervenir sur les infrastructures et sur les hommes. Le site, actuellement réparti sur deux surfaces contiguës mais séparées par une route, sera unifié et sécurisé par une cloison en un seul tenant. « Nous avons dû racheter la route à la commune », explique Philippe Descaillot. Le terrain annexé accueillera une nouvelle plate-forme logistique pour le stockage des matières premières et des produits finis équipée de systèmes de lutte contre l'incendie. Agencée de manière à ne pas provoquer de nuisances à la population avoisinante, elle accueillira 55 semi-remorques par jour. Côté environnement, l'entreprise profite de la réalisation de ces grands travaux pour créer un bassin de rétention supplémentaire pour recueillir les eaux pluviales. Mais la sécurité passe aussi par la mise en place de méthodes de management appropriées. En l'occurrence, Sicpa s'est offert les services d'un consultant de luxe - DuPont de Nemours - pour sensibiliser et former ses salariés aux règles de sécurité. Au programme, des enquêtes régulières, des audits et surtout une nouvelle politique de responsabilisation du personnel. Coût total de l'opération : 8 millions d'euros.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


offres d’emploi
Toutes les offres d’emploi
PREPARATEUR DE COMMANDES H/F

Saint-Pierre-en-Faucigny

Responsable logistique H/F

Charleville-Mézières

Nous vous recommandons

VPK France roule au colza

Economie circulaire

VPK France roule au colza

Le cartonnier a signé avec le transporteur Blondel qui utilise le biodiesel Oleo100. - VPK France veut rouler à l’huile de colza. La branche française du cartonnier belge a signé un accord avec le transporteur[…]

Un bouchon à tête compostable

Economie circulaire

Un bouchon à tête compostable

Alpla investit dans le recyclage en Roumanie

Economie circulaire

Alpla investit dans le recyclage en Roumanie

Mustela « à petits pas » dans la recharge

Economie circulaire

Mustela « à petits pas » dans la recharge

Plus d'articles