Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Selon le Cofepac, la visibilité du secteur papier-carton s'améliore

GS

Sujets relatifs :

 

D ans son dernier bilan d'activité pour le premier semestre de l'année 2004, le Comité français de l'emballage papier-carton (Cofepac) note « une bonne orientation de l'activité dans un contexte inflationniste de plus en plus pesant ». Le raffermissement de la demande mondiale, initiée aux Etats-Unis, s'est ainsi fait sentir. L'activité a également été soutenue par la bonne tenue du niveau d'exportation, en hausse de 7,2 %, vers les pays européens, à laquelle s'est ajouté le redressement de la demande française à compter du second semestre. Autre bonne nouvelle : la visibilité s'améliore en cette fin d'année 2004. Le niveau des stocks étant assez faibles dans l'ensemble de la filière, il faudra en effet bien les renouveler dans les mois qui viennent. « D'autant plus que, contrairement aux deux années précédentes, l'activité en volume lors des mois d'été a été conforme à la normale, n'augurant aucun retournement de tendance », explique le Cofepac. Un bémol cependant : cette reprise mondiale a été contrariée par la flambée du prix des matières premières et de l'énergie. Papiers et cartons de récupération (PCR) ainsi que la pâte ont connu des hausses de prix au premier semestre. Les coûts de l'énergie (gaz, électricité) et des produits annexes (produits chimiques, amidon...) pourraient pénaliser ces bonnes perspectives. Tous les produits ne sont cependant pas logés à la même enseigne. Les papiers pour ondulé sont les mieux placés. « Dans un contexte porteur, la progression a progressé de 3,2 % au global, entraînant une meilleure utilisation des capacités tout au long du premier semestre 2004 », note le Cofepac. La production de papiers à base de recyclé enregistre une croissance de 3,6 % et les exportations de papiers pour ondulé (PPO) sont en hausse de 14,8 %. Le carton ondulé proprement dit a « retrouvé le chemin d'une croissance modérée », malgré la dégradation des prix. Le secteur du sac en papier poursuit sa progression malgré l'estompement de l'effet du passage du sac ciment de 50 kg à 35 kg. En revanche, les papiers d'emballage sont marqués par une stagnation. Quant à la production du carton plat, elle a poursuivi son repli (-9,2 %) du fait d'arrêts techniques et de la fermeture d'un site à la fin de l'année dernière. Mais une amélioration est attendue.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Huhtamaki s’engage davantage dans l’économie circulaire

Huhtamaki s’engage davantage dans l’économie circulaire

Blueloop est à la fois une gamme de solutions monomatériaux et une plate-forme de développement. - Le finlandais Huhtamaki veut définitivement s’ancrer dans l’économie circulaire. Aussi lance-t-il[…]

Walki veut doper la production d’étiquettes RFID

Walki veut doper la production d’étiquettes RFID

Pregis réorganise ses activités en Europe

Pregis réorganise ses activités en Europe

Antalis mise sur le design packaging

Antalis mise sur le design packaging

Plus d'articles