Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Rexor va vers le polypropylène

COR

Sujets relatifs :

 

Ancienne filiale de Rhône-Poulenc Films rachetée par ses deux managers en 1998, Rexor maîtrise tout à la fois la métallisation de film en polyéthylène téréphtalate (PET), l'enduction et le découpage. C'est sans doute l'un des atouts qui aura séduit l'Indien Jindal Polyester (lire 690) qui s'est porté acquéreur de l'entreprise iséroise à la fin de l'année 2003. Quant à Jindal Polyester, producteur de films en polyester et en polypropylène, il apporte à Rexor la maîtrise de sa matière première. « C'est aussi un moyen d'assurer notre développement futur. Il ne s'agit pas d'un besoin de financement, puisque nous avons réalisé ces dernières années de gros investissements machines par nos propres moyens », fait remarquer Jean-Paul Rousselet, Pdg de Rexor. Par ailleurs, sur les cinq dernières années, l'entreprise iséroise, qui compte 180 personnes, a accru son chiffre d'affaires de 30 % de 23 à 28 millions d'euros. « C'est vraiment la complémentarité des deux entités qui a prévalu dans ce rapprochement », affirme le patron de l'entreprise. D'ailleurs, outre des applications à base de polyéthylène téréphtalate propre à Rexor, Jindal offre un potentiel de développement à partir de film en polypropylène.

Métallisation. Doté d'un équipement de métallisation qui fut longtemps le plus grand d'Europe, Rexor est capable d'effectuer la métallisation sous vide de film polyester en 2,40 mètres de large à raison de 500 mètres par minute. La société dispose, par ailleurs, de six machines à enduction de 1 à 1,65 mètre de large et jusqu'à 300 mètres par minute, réalisées sur mesure. « Investissement de capacité, ces machines présentent surtout l'intérêt de rassembler l'ensemble de nos savoir-faire et offrent donc une grande flexibilité », explique le Pdg. Rexor compte enfin un troisième métier, le découpage, pour lequel une vingtaine de machines fonctionnent actuellement. Rexor est ainsi présent sur les marchés de l'emballage souple, de l'emballage de luxe ou encore de la dorure à chaud...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Schobertechnologies découpe les bobines imprimées en numérique

Technologie

Schobertechnologies découpe les bobines imprimées en numérique

À Interpack 2020, le constructeur allemand présentera une technologie qui pourrait intéresser les transformateurs d’étuis carton et d’étiquettes IML. - L’impression numérique se[…]

Novamont facilite la pose de son film étirable compostable

Economie circulaire

Novamont facilite la pose de son film étirable compostable

Bekum grossit aux Etats-Unis

Investissements

Bekum grossit aux Etats-Unis

Wittmann rachète FarragTech

Acquisitions

Wittmann rachète FarragTech

Plus d'articles