Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Décryptage

Ressentir, c'est exister

Sujets relatifs :

,
Un monde plus virtuel et dématérialisé induit une demande de sensoriel plus forte pour mieux appréhender le réel. Ce qui explique le boom, ces dernières années, du marketing sensoriel qui crée un environnement agréable, grâce à la sollicitation astucieuse des cinq sens. L'émergence des nouvelles technologies et biosciences permet de renforcer et sublimer davantage nos perceptions sensorielles. Avec les techno-sens, entrons dans un monde parfait.

Pourquoi ?

se sentir exister

Ressentir tout, tout de suite. Le consommateur est avide d'expériences sensorielles accessibles dans l'instant et qui embellissent un quotidien de plus en plus aseptisé. Ce besoin de vrai a permis au marketing sensoriel de gagner du terrain pour être aujourd'hui en plein boom. Les entreprises ont bien compris qu'un packaging vecteur de sens - qui fait appel aux cinq langages sensoriels que connaît le corps humain - signifie l'augmentation de leurs ventes. Les marques s'adressent donc aujourd'hui à l'aspect émotionnel, non rationnel, et intuitif du client. Place, donc, au plaisir et aux sensations démultipliées.

Comment ?

Expérience sensorielle

Au contact d'un produit, chaque sens est mobilisé. La vue, très largement sollicitée dans notre société surinformée, permet d'identifier la qualité du produit par sa couleur, sa forme et sa luminosité. En manipulant l'objet, l'homme perçoit d'autres sensations. Mais notre société est toujours plus négligente vis à vis du toucher. Les marques tentent de renouer avec lui en apportant plus de technicité et d'allure à leur produit. L'étiquette olfactive provoque un impact émotionnel fort, alors que l'appréciation plus rare du goût reste intuitive. Celui-ci doit être travaillé et renforcé pour être reconnu par le consommateur.

Quelles applications ?

packaging : vecteur de sens

L'Occitane imprime ses étiquettes en braille, la marque Omo se pare de couleurs acidulées en rupture avec le marché très clinique des lessives. Avec le sérum végétal Force, Yves Rocher voit rouge : rouge comme la couleur de l'optimisme, de l'activité et de l'enthousiasme. Une explosion des sens pour répondre à la recherche d'authenticité, de plaisir, d'intimité et d'émotion du consommateur. Dans cette course au(x) sens, celui-ci sera-t-il bientôt confronté à une bouteille de jus d'orange dont la texture, la forme, l'odeur et le goût seront celles d'une véritable orange ?

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Huhtamaki s’engage davantage dans l’économie circulaire

Huhtamaki s’engage davantage dans l’économie circulaire

Blueloop est à la fois une gamme de solutions monomatériaux et une plate-forme de développement. - Le finlandais Huhtamaki veut définitivement s’ancrer dans l’économie circulaire. Aussi lance-t-il[…]

Avec sa boîte de préservatifs à ouvrir à quatre mains, Tulipán veut sensibiliser au consentement

Avec sa boîte de préservatifs à ouvrir à quatre mains, Tulipán veut sensibiliser au consentement

Liebig, façon plastique

Liebig, façon plastique

Foodwatch dénonce les fausses promesses de santé

Sécurité sanitaire

Foodwatch dénonce les fausses promesses de santé

Plus d'articles