Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

.... qui se lance dans le copacking

Sujets relatifs :

 

Créée en mars 2000, Easydis cultive de grandes ambitions dans le domaine du conditionnement à façon. Société issue de la filialisation des activités logistiques du groupe Casino, Easydis est l'unique interlocuteur de Casino dans le domaine de la prestation logistique. La société, qui réalise 3 milliards de francs (460 millions d'euros) de chiffre d'affaires, a cependant ouvert ses prestations aux sociétés de l'agroalimentaire, des biens d'équipement ou de la distribution spécialisée. Son objectif : atteindre 30 % de son chiffre d'affaires à l'extérieur du groupe qui compte déjà 1 million de m2 d'entrepôt pour 46 sites. Objectif ambitieux qui inclut le développement d'une activité de copacking. Celle-ci a démarré en juillet 2001 avec l'ouverture d'un site à Boulogne-sur-Mer pour la logistique du groupe dans la pêche et la chaîne du froid. Aujourd'hui, Easydis dispose de quatre sites dans le soudage en L, le fardelage et le manchonnage à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne), Aubagne (Bouches-du-Rhône), Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) et Meyzieu (Rhône). La société réalise 15 millions de francs (2,29 millions d'euros) de chiffre d'affaires dans cette activité.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Paki sécurise les flux de palettes grâce à l’e-voucher

Technologie

Paki sécurise les flux de palettes grâce à l’e-voucher

Le prestataire répond aux exigences de son client STG, spécialiste du transport de produits à température dirigée. - Les métiers autour de la palette sont très diversifiés si l’on[…]

14/11/2019 | Logistique
Les lauréats API Déméter dévoilés

Economie circulaire

Les lauréats API Déméter dévoilés

Interroll investit en Allemagne et en Thaïlande

Investissements

Interroll investit en Allemagne et en Thaïlande

RePack reçoit un financement de 2 millions d’euros

Economie circulaire

RePack reçoit un financement de 2 millions d’euros

Plus d'articles