Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Quand la consignerefait surface...

HS

Sujets relatifs :

 

Après l'article L. 541-10-1 du code de l'environnement, il est inséré un article L. 541-10-2 ainsi rédigé : « A compter du 1 er janvier 2007, il est fait obligation aux producteurs, importateurs et distributeurs de bouteilles de bière en verre de pourvoir à leur récupération et à leur réemploi par un système de consigne. Les modalités d'application du présent article sont fixées par décret. » Tel est l'unique article de la proposition de loi 2813 présentée par le député Stéphane Demilly au mois de janvier. Exposé des motifs : « La consigne est écologique : les bouteilles consignées et rendues sont utilisables environ 20 fois, ce qui est source d'économies de matières premières et d'économies d'énergie significatives ; la consigne est également citoyenne : elle implique un geste volontaire et responsable du consommateur, tout en l'intéressant pécuniairement à l'opération, et elle responsabilise par ailleurs la filière du verre. Ce système existait auparavant en France, et nous sommes sans doute nombreux à avoir gagné notre premier argent de poche en allant rapporter les bouteilles vides de la semaine au commerçant du coin ; la consigne est enfin efficace : en Norvège, 96 % des bouteilles de bière et de boissons gazéifiées vendues sont rendues aux distributeurs (...) ». Les députés écrivent : « (...) une bouteille de verre abandonnée dans la nature mettra de 3 000 à 4 000 ans à se dégrader naturellement. De fait, le verre est un matériau dont la dégradation est particulièrement difficile en raison de sa composition chimique très stable : des morceaux de verre datant de 2 000 ans avant Jésus-Christ ont ainsi déjà été retrouvés lors de fouilles archéologiques. » Reste que les députés ne parlent pas des pollutions liées au transport... Confondent consigne et reremplissage. Et inventent les « canettes » en verre...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Adelphe et Inter Oc réduisent les emballages de la filière vin

Adelphe et Inter Oc réduisent les emballages de la filière vin

En suivant les recommandations des deux entités, Castel pourrait se passer de 318 tonnes d’emballages par an. – Le vignoble du pays d’Oc et ses viticulteurs sont de plus en plus engagés dans le[…]

20/03/2019 | VerrePlastiques
Un troisième four à Gironcourt

Un troisième four à Gironcourt

Stirling Square devient le nouvel actionnaire de Verescence

Acquisitions

Stirling Square devient le nouvel actionnaire de Verescence

Les Vignerons de Buzet mettent du vert dans le vin

Les Vignerons de Buzet mettent du vert dans le vin

Plus d'articles