Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Provotrans dans la logistique

COR

Sujets relatifs :

 

Spécialisé dans la logistique du vin et la distribution d'emballages, Provotrans regroupe sur la zone du Plan à Entraigues (Vaucluse) toutes ses activités et ses 26 salariés. « Logistique et transport ne vont plus l'un sans l'autre. Ce que nous stockons et reconditionnons génère au moins 5 % de notre chiffre d'affaires », explique Claude Chard-Hutchinson qui vient d'acquérir 17 000 mètres carrés. L'entrepreneur a aussi déposé un permis de construire pour bâtir un entrepôt de 4 000 mètres carrés sur 9 mètres de hauteur, équipé de six quais et de racks, et qui permettra de regrouper l'activité de trois sites. Claude Chard-Hutchinson a créé son entreprise en octobre 1993. Il est rejoint huit mois plus tard par son beau-frère Patrick Aguilar. Les deux hommes se sont attaché une clientèle à 65 % dans le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP).

Vins. Tout en rachetant, en juillet dernier, la petite entreprise Transports Gaulthier établie à Sorgues (Vaucluse), Provotrans décide de se consacrer davantage à la logistique. C'est ainsi que l'entreprise centralise, pour une cave coopérative, quatorze références de vins qu'elle conditionne sur palettes ou demi-palettes et qu'elle expédie sur toute la France avec un transporteur spécialiste en messagerie. Provotrans stocke également pour un embouteilleur de domaines, des caisses en carton et divers accessoires nécessaires à la mise en bouteille.

Jouets. Sur un grand arc de cercle allant de Marseille (Bouches-du-Rhône) à Valence (Drôme) en passant par Montpellier (Hérault), Provotrans stocke, conditionne et redistribue entre 2 500 et 5 000 palettes de 1 à 4 mètres cubes de cartons ondulés d'un cartonnier provençal, stocke et redistribue 1 000 palettes par mois entre septembre et décembre pour 600 clients d'un fabricant de jouets.

Douane. « Nous devrions rapidement investir en transpalettes électriques et Fenwicks de grande envergure et projetons de développer un numéro d'agrément pour répondre à la demande récurrente du stockage sous douane et, éventuellement, de construire encore 2 000 mètres carrés de locaux rackés », annonce Claude Chard-Hutchinson. Au 31 juillet 2003, 6 % du chiffre d'affaires de 1,9 million d'euros étaient issus de la logistique. Cette part doit monter à 10 % des 2,5 millions d'euros attendus pour juillet 2004.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

MagicPallet lève 2,5 millions d’euros

Economie circulaire

MagicPallet lève 2,5 millions d’euros

La plate-forme d’échange de palettes vise, entre autres objectifs, à se développer à l’étranger. - Emballages Magazine s’est déjà fait l’écho de MagicPallet.[…]

22/09/2020 | LogistiquePalettes
IPP s’implante en Pologne

Investissements

IPP s’implante en Pologne

L’Aslog change de nom

Profession

L’Aslog change de nom

Retail Extended Logistics optimise les flux de palettes avec Opalean

Technologie

Retail Extended Logistics optimise les flux de palettes avec Opalean

Plus d'articles