Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Provotrans dans la logistique

COR

Sujets relatifs :

 

Spécialisé dans la logistique du vin et la distribution d'emballages, Provotrans regroupe sur la zone du Plan à Entraigues (Vaucluse) toutes ses activités et ses 26 salariés. « Logistique et transport ne vont plus l'un sans l'autre. Ce que nous stockons et reconditionnons génère au moins 5 % de notre chiffre d'affaires », explique Claude Chard-Hutchinson qui vient d'acquérir 17 000 mètres carrés. L'entrepreneur a aussi déposé un permis de construire pour bâtir un entrepôt de 4 000 mètres carrés sur 9 mètres de hauteur, équipé de six quais et de racks, et qui permettra de regrouper l'activité de trois sites. Claude Chard-Hutchinson a créé son entreprise en octobre 1993. Il est rejoint huit mois plus tard par son beau-frère Patrick Aguilar. Les deux hommes se sont attaché une clientèle à 65 % dans le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP).

Vins. Tout en rachetant, en juillet dernier, la petite entreprise Transports Gaulthier établie à Sorgues (Vaucluse), Provotrans décide de se consacrer davantage à la logistique. C'est ainsi que l'entreprise centralise, pour une cave coopérative, quatorze références de vins qu'elle conditionne sur palettes ou demi-palettes et qu'elle expédie sur toute la France avec un transporteur spécialiste en messagerie. Provotrans stocke également pour un embouteilleur de domaines, des caisses en carton et divers accessoires nécessaires à la mise en bouteille.

Jouets. Sur un grand arc de cercle allant de Marseille (Bouches-du-Rhône) à Valence (Drôme) en passant par Montpellier (Hérault), Provotrans stocke, conditionne et redistribue entre 2 500 et 5 000 palettes de 1 à 4 mètres cubes de cartons ondulés d'un cartonnier provençal, stocke et redistribue 1 000 palettes par mois entre septembre et décembre pour 600 clients d'un fabricant de jouets.

Douane. « Nous devrions rapidement investir en transpalettes électriques et Fenwicks de grande envergure et projetons de développer un numéro d'agrément pour répondre à la demande récurrente du stockage sous douane et, éventuellement, de construire encore 2 000 mètres carrés de locaux rackés », annonce Claude Chard-Hutchinson. Au 31 juillet 2003, 6 % du chiffre d'affaires de 1,9 million d'euros étaient issus de la logistique. Cette part doit monter à 10 % des 2,5 millions d'euros attendus pour juillet 2004.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

LivingPackets rejoint l’incubateur de Cdiscount

Technologie

LivingPackets rejoint l’incubateur de Cdiscount

La start-up nantaise bénéficiera d’un programme d’accompagnement en 2020 pour terminer le déploiement de son emballage réutilisable "intelligent". - Emballages Magazine s’est[…]

Thibaut Esnée prend les commandes d'IPP France

Carnet

Thibaut Esnée prend les commandes d'IPP France

Un concurrent pour la « Düsseldorfer »

Technologie

Un concurrent pour la « Düsseldorfer »

Candia renonce à la palette échange

Stratégie

Candia renonce à la palette échange

Plus d'articles