Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Dossier

Gilles Solard

Sujets relatifs :

,
Le marquage a trouvé une application dans l'authentification des produits. Parmi les solutions proposées, le tag numérique fréquentiel de la société ATT paraît absolument inattaquable. Le détour s'impose sur le salon Emballage 2004 où la technologie sera présente sur plusieurs stands...

Des procédés permettant d'authentifier des objets, il en naît quasiment tous les jours. On se souvient par exemple de DCPI, spécialisé dans l'application de techniques de microformes, qui avait acquis les droits de fabrication et de commercialisation du brevet Vigiright. Ce procédé comporte, soit un code imperceptible, unique et aléatoire, intégré dans un support imputrescible de type polymère, soit un libellé lisible à l'oeil nu ou encore un libellé alphanumérique crypté imperceptible à l'oeil nu avec un maximum de 500 caractères au millimètre carré. Plus récemment, les fabricants d'étiquettes ont activement cherché des solutions pour empêcher la contrefaçon des produits de marque. Le procédé de SCA permet à un consommateur de retrouver sur un site internet la trace d'un numéro marqué sur une bouteille. Sofitop, breveté par la société Michel Lata propose de dissimuler une information grâce au « caviardage d'une étiquette ». Cette information peut être révélée par une seconde étiquette dotée d'une solution chimique. On ne peut pas non plus passer sous silence la solution Secur' Doc, fournie par Graphi Label, un photograveur rémois indépendant, qui propose de noyer des informations dans un système d'impression et sur laquelle il faudra nécessairement revenir.

Tout système d'impression

Tous ces procédés sont, bien évidemment, à base de systèmes de marquage. Celui proposé par la société Advanced Track & Trace (ATT) va encore plus loin puisqu'il fonctionne avec tous les procédés de marquage existants. Filiale du groupe Lamy Energies et Technologies qui réalise 550 millions d'euros de chiffre d'affaires, ATT dispose de 15 ans d'expérience en traçabilité et en protection des marques. « Depuis un an maintenant, la société émerge pour commercialiser la technologie des tags numériques fréquentiels (TNF) dans les process industriels, alors qu'elle était réservée jusque-là au domaine militaire », explique Alain Foucou, senior vice-président d'ATT. La technologie, qui a obtenu le prix de l'innovation technologique au congrès d'affaires Packinnove les 16 et 17 juin derniers à Troyes (Aube), permet une authentification sans confusion des produits, des contenants ou des divers composants des produits, tels que blisters, étuis, notices, tubes, seringues... Elle offre aussi une traçabilité unitaire sécurisée avec une identification unique pour chaque article. Les produits sont donc tracés à tout moment et en tout lieu dans la supply chain.

Le TNF peut être intégré sur la plupart des matières, que ce soit du papier, du carton, du plastique, du métal ou des tissus. Il peut être appliqué par tous les types d'impression et tous les systèmes de marquage existants. Il consiste à transférer une information numérique sur un support et à l'encapsuler sans jamais toucher la matière. « Nous n'intervenons jamais sur le processus de production. Or, 90 % des fuites d'information dans la contrefaçon sortent du lieu de fabrication », précise Alain Foucou. La quantité d'informations est fixée par le cahier des charges du client. Pour rendre les informations ininterprétables, il existe plusieurs niveaux de cryptage. Ni les spectromètres de masse, ni les calculateurs n'en viennent à bout. Et, même si la photo est scannée dans la même matière et sur les mêmes machines de marquage, le produit copié est différent de l'original... La Réunion des musées nationaux (RMN) figure parmi les premiers clients pour l'authentification des oeuvres d'art. Le prix de cette technologie ? « De 0,5 à 5 centimes d'euros par produit quel que soit le nombre de signatures par produit », annonce Alain Foucou qui voudrait « inonder le marché en milliards de signatures »...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le consommateur plébiscite la recyclabilité et trie plus

Le consommateur plébiscite la recyclabilité et trie plus

A travers deux études d’ampleur, Citeo a décrypté les habitudes en amont et en aval de l’acte de consommation. - Pour la première fois, Citeo a décrypté les habitudes des consommateurs en[…]

Onze Innovation Awards sur All4Pack

Agenda

Onze Innovation Awards sur All4Pack

Coval réinvente ses cartouches

Coval réinvente ses cartouches

L'Europe revient sur les perturbateurs endocriniens

Sécurité sanitaire

L'Europe revient sur les perturbateurs endocriniens

Plus d'articles