Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Décryptage

prix des matières premières

Cette page a été réalisée en collaboration avec le SESSI

Sujets relatifs :

,
 

papiers et cartons

récupérés

Hausse brutale

Emballages Magazine publie le relevé des prix des papiers et cartons récupérés (PCR) constatés sur le marché français pour les sortes basses. Des prix représentés par des moyennes sur le graphique. En réalité, en février dernier, la sorte 1.02 a évolué entre 53,06 et 55,56 euros la tonne, la sorte 1.04 entre 61,57 et 52,03 euros la tonne, tandis que la sorte 1.05 a fluctué entre 70,21 et 71,94 euros la tonne. Après un hiver plutôt calme, les cours des PCR subissent une hausse brutale en ce début d'année. En pourcentages, ces augmentations sont spectaculaires : 22,7 % pour les papiers et cartons mêlés (sorte 1.02), 20,2 % pour les emballages commerciaux (sorte 1.04) et près de 16 % pour les ondulés récupérés (sorte 1.05). Les phénomènes saisonniers ne sont pas étrangers à cette évolution. Au printemps et en automne, la demande de PCR a toujours tendance à s'emballer, ce qui crée une tension sur les prix. Mais ce n'est pas l'unique raison. Le surcroît des commandes en provenance des pays asiatiques a aussi contribué à cette hausse.

matières plastique

Pas de changements

Calme plat sur le front des plastiques utilisés dans l'industrie de l'emballage. Entre janvier et février derniers, les prix des résines de commodité sont restés plutôt stables. Les principaux changements concernent le polystyrène cristal (PS), qui enregistre une baisse de 4 centimes, et le polyéthylène haute densité (PEhd), qui marque une hausse de l'ordre de 2 centimes le kilo. Les autres polyéthylènes (basse densité, haute densité soufflage, haute densité injection) n'ont enregistré que des hausses très légères, de l'ordre du centime d'euro par kilo. Quant aux polyoléfines comme le polypropylène (PP), elles n'ont quasiment pas bougé. Tout comme le polyéthylène téréphtalate (PET) qui reste stable à 1,375 euro le kilo. Le prix du polychlorure de vinyle (PVC) - de moins en moins utilisé dans l'industrie de l'emballage - chute de 1 centime. Il s'échange aujourd'hui aux alentours de 1 euro le kilo. Après une année difficile, les plasturgistes ne peuvent que se réjouir de cette évolution. Comme disait Maria Letizia Ramolino, mère de Napoléon Ier : « pourvu que ça dure » !

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Braincube ou le miracle du « big data »

Technologie

Braincube ou le miracle du « big data »

L’entreprise auvergnate prépare une nouvelle levée de fonds pour asseoir sa croissance - À Issoire (Puy-de-Dôme), Braincube a fait du « big data » son cheval de bataille. Implantée[…]

14/04/2021 | Industrie
IA : « Chez Omron, nous entrons dans l’ère du réflexe »

Entretien

IA : « Chez Omron, nous entrons dans l’ère du réflexe »

DS Smith modernise sa cartonnerie de Rouen

Investissements

DS Smith modernise sa cartonnerie de Rouen

Les sacs en kraft améliorent leur profil environnemental

Profession

Les sacs en kraft améliorent leur profil environnemental

Plus d'articles