Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,

Un nouveau modèle de salon d'affaires arrive en France au mois de mars : la première édition de easyFairs Emballage se déroule, en effet, du 16 au 17 mars au Palais des Congrès de Lyon (Rhône). La deuxième, au second semestre, à Nantes (Loire-Atlantique).

L'histoire commence il y a quelques années. Spécialisé dans les salons destinés au grand public, le belge Artexis souhaite se diversifier dans les salons professionnels. C'est pourquoi, en 1997, il reprend Thorex pour le renommer easyFairs en avril dernier. Jean-François Quentin en est le directeur général (CEO) depuis mars 2004.

easyFairs s'appuie sur un modèle économique qui privilégie simplicité et efficacité : quatre formules de stands clés en main ; des prix très serrés à partir de 3 000 euros ; des manifestations spécialisées par marché dans une zone géographique bien déterminée ; un visitorat qualifié qui entre gratuitement. Présente dans les principaux pays européens, l'entreprise cible des marchés industriels comme l'emballage, le traitement des produits en vrac, les équipements de contrôle de production, l'automobile, les plastiques ou encore la manutention. Elle organise, au total, une quarantaine d'événements par an.

Label Pack

Pour cette première édition lyonnaise, easyFairs Emballage table sur une soixantaine d'exposants et 1 800 visiteurs. Parmi les entreprises qui ont répondu présent : Imaje, Curtec, Saccof Packaging, Storopack ou encore Nefab. En outre, l'organisateur s'est entendu avec Label Etiquettes (Trendice) pour intégrer Label Pack et a signé un partenariat avec Rhône-Alpes Packaging (RAP). Un début... Mais, du fait des activités historiques de Thorex, easyFairs organise déjà 14 salons dédiés à l'emballage tels que Empack ou encore Verpackung Süd en Allemagne, en Belgique, au Danemark, en Grande-Bretagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Suède. Des rendez-vous qui attirent entre 120 et 350 exposants et des milliers de visiteurs. C'est là l'une des clés du système easyFairs : « Nous pouvons proposer à nos exposants de participer à nos salons partout en Europe aux mêmes conditions », explique Jean-François Quentin. Qui poursuit : « Notre savoir-faire d'organisateur repose sur le recours massif au marketing direct. Nous appelons les visiteurs potentiels pour, d'une part, les inviter à venir et, d'autre part, connaître leurs besoins afin d'assurer à nos exposants des contacts qualifiés. » Ce qui explique que l'entreprise s'appuie sur un outil informatique puissant organisé sur une base de données centralisée. easyFairs est une petite structure de 80 personnes et compte le rester.

Le parcours professionnel de Jean-François Quentin, détenteur d'un MBA de l'Université de San Francisco, témoigne, de fait, des choix stratégiques de l'entreprise. Lors de la bulle internet, Jean-François Quentin a notamment participé à l'aventure de iomedio.com, une base de données d'entreprises sur internet. Il a également été amené à s'intéresser aux cartes à puce et à l'identification par radiofréquence (RFID) chez le britannique De LaRue et d'autres. Mais le fait est qu'il a commencé son activité professionnelle chez Blenheim, un organisateur de salons repris depuis par Reed Elsevier. La boucle est donc bouclée.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Anniversaire

Fleury Michon conditionne une recette raffinée de Joël Robuchon dans un emballage qui permet de conserver intactes les saveurs subtiles, la texture et le croquant des ingrédients. Original, esthétique et pratique, cet emballage anniversaire,[…]

01/11/2007 | Analyse

Plus d'articles