Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Precisia lance les encres conductrices sur le marché de la RFID

Tiziano Polito
La filiale de l'américain Flint-Ink a profité du salon Drupa pour présenter des encres conductrices notamment destinées à la fabrication d'antennes pour les étiquettes électroniques.

Produire des antennes RFID en grande quantité, rapidement et pour un coût moindre. C'est désormais possible grâce aux encres conductrices. Du moins selon Precisia LLC, une filiale du producteur d'encres américain Flint-Ink qui a fait des encres conductrices et des procédés technologiques qui leur sont associés sa principale activité. L'entreprise a profité du salon Drupa, qui s'est tenu à Düsseldorf (Allemagne) en mai dernier, pour présenter aux professionnels du monde entier ses dernières formulations : Silver Gravure et Silver Flexo Conductive Ink pour l'impression d'antennes RFID et de circuits imprimés en flexographie et en héliogravure ; Silver Lithographic Conductive Ink pour l'impression de ces mêmes antennes en lithographie ; Silver Conductor Ink pour l'impression en sérigraphie. Des encres pour tous les goûts, qui recouvrent tous les procédés d'impression et la majorité des supports puisqu'elles peuvent être utilisées aussi bien sur le papier et le carton que sur les substrats synthétiques. Mais pour quoi faire ?

Diminuer les coûts de fabrication

Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, les encres conductrices n'ont aucune fonction de décor. Elles contiennent des particules d'argent ou de carbone, voire des polymères conducteurs qui permettent à l'électricité de circuler dans le motif imprimé, qu'il s'agisse d'une antenne RFID, d'une résistance ou d'un circuit. But de l'opération : remplacer les filaments de cuivre qui sont habituellement utilisés pour cette fonction. Dans les applications RFID, elles servent très précisément d'antenne pour recevoir les flux d'informations transmis par radio par un ordinateur. Le principal intérêt de cette technologie est sans aucun doute économique. Avec un coût qui oscille entre 30 et 60 cents, les étiquettes RFID demeurent encore chères, notamment pour des applications concernant des produits de grande consommation. Or, pour Dan Lawrence, directeur de la technologie et des ventes de l'entreprise, « les encres conductrices sont une solution doublement rentable pour la RFID ». En premier lieu parce que le coût du consommable est beaucoup moins élevé que celui des antennes métalliques gaufrées ou gravées. Gaufrage et gravure sont, en effet, des procédés soustractifs qui éliminent le métal inutilisé. En second lieu parce que les procédés d'impression à haute vitesse permettent de créer des antennes ou des circuits pour un prix substantiellement inférieur à celui que demandent les techniques traditionnelles. Et l'environnement n'est pas oublié : les encres conductrices à base d'eau possèdent, en effet, un taux d'émission de composés organiques volatils (COV) relativement peu élevé.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Bobst centralise son savoir-faire dans l’étiquette à Florence

Stratégie

Bobst centralise son savoir-faire dans l’étiquette à Florence

Le site de Campi Bisenzio, anciennement Nuova Gidue, accueille des presses flexo, jet d’encre et hybrides. - Jean-Pascal Bobst l’avait annoncé l’an dernier : plusieurs centres de compétences allaient voir le[…]

19/10/2021 | ImpressionÉtiquettes
Gallus n’est plus à vendre

Acquisitions

Gallus n’est plus à vendre

Bobst certifié ISO 27001

Technologie

Bobst certifié ISO 27001

FP mercure accélère dans le numérique

Investissements

FP mercure accélère dans le numérique

Plus d'articles