Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Pour une RFID à bas coût

Gilles Solard

Sujets relatifs :

,
Les expériences avec les étiquettes radiofréquence (RFID) se multiplient dans les pays anglo-saxons. Au point que celles-ci peuvent devenir une solution à brève échéance...

Le recours à l'identification par radiofréquence (RFID) est-il spécifiquement anglo-saxon ? Assurément non... Mais c'est bien aux Etats-Unis que les étiquettes dites « intelligentes » pourraient se démocratiser rapidement. L'énorme problème de ces « tags » est leur coût, jusqu'à présent trop prohibitif pour qu'ils soient utilisés sur les emballages.

Or, plusieurs expériences montrent que le prix de ces produits pourrait baisser rapidement. Unilever a ainsi réussi a faire partager le prix des étiquettes électroniques, qu'il teste actuellement, avec le distributeur britannique Safaway, leurs deux prestataires, Tibbett & Britten et Wincanton Logistic, ainsi que le ministère de l'Intérieur britannique. Histoire de montrer que tous les acteurs d'une chaîne logistique peuvent en tirer des bénéfices.

De son côté, le français Tagsys s'est associé à Philips pour développer un système à bas coût destiné à étiqueter des bouteilles de shampoing. Marché estimé à terme : 100 milliards d'étiquettes par an !

500 millions d'étiquettes

Enfin et surtout, l'américain Gillette a véritablement fait sensation en annonçant devant les sponsors de l'Auto ID Center, le temple mondial de la RFID, la commande de 500 millions d'étiquettes à Alien Technology. Sans doute autant, voire plus que le nombre d'étiquettes en circulation dans le monde aujourd'hui... Du coup, le prix payé pour chaque étiquette sera beaucoup plus bas que tout ce qui avait été annoncé jusque-là, même dans les projets les plus f(l)ous ! Ce prix n'est pas encore officiel mais les rumeurs qui circulent chez le fournisseur d'étiquettes parlent de 10 centimes d'euros. De quoi faire basculer beaucoup de monde à ce système ! Outre-Atlantique, l'innovation concernant les étiquettes électroniques va d'ailleurs bon train. Si bien que l'on est en droit de se demander si les Anglo-Saxons ne sont pas en train de prendre une avance décisive dans ce domaine...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Carrefour retrace aussi l’origine de ses produits en Belgique

Carrefour retrace aussi l’origine de ses produits en Belgique

L’enseigne a déployé sa technique de traçabilité via blockchain sur sa viande de porc artisanale belge. – Après la France et l’Italie, c’est désormais au tour de la Belgique[…]

16/01/2019 | Traçabilité
Cristers choisit de sérialiser avec Adents Prodigi

Cristers choisit de sérialiser avec Adents Prodigi

Un paquet neutre dissuasif

Un paquet neutre dissuasif

Un cobot chez Omron

Un cobot chez Omron

Plus d'articles