Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Pechiney dit merci à l'emballage

HS

Sujets relatifs :

 

Merci l'emballage ! C'est ce que pourrait se dire Jean-Pierre Rodier, le Pdg de Pechiney. Car, en 2001, Pechiney affiche, certes, un chiffre d'affaires en hausse de 3,5 % à 11,05 milliards d'euros contre 10,68 milliards d'euros en 2000, mais accuse, en revanche, une chute de 25,8 % de son bénéfice net consolidé à 233 millions d'euros contre 314 millions d'euros en 2000. Quant à la marge opérationnelle, elle baisse de 16,5 % à 549 millions d'euros contre 658 millions d'euros au cours de l'exercice précédent. Jean-Pierre Rodier considère que ces résultats sont « honorables ». Compte tenu de la conjoncture.

VAW Aluminium. Dans ce contexte, l'emballage, renforcé par l'acquisition de l'emballage souple de Soplaril l'année dernière, tire bien son épingle du jeu avec une hausse de la marge opérationnelle de 36 % à 130 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires en hausse de 16 % à 2,4 milliards d'euros contre 2,08 milliards d'euros en 2000. L'objectif initial était d'atteindre une hausse de 20 % de la marge opérationnelle. Représentant à ce jour un quart des ventes du spécialiste de l'aluminium, le secteur dirigé par Christel Bories maintient en outre ses ambitions de croissance : Jean-Pierre Rodier a, en effet, confirmé que Pechiney est « candidat de toute évidence » au rachat de l'emballage souple de VAW Aluminium. Dans le cadre de la cession par E.on de Vaw à Norsk Hydro, opération qui doit donner naissance à Hydro Aluminium (Lire 601), l'emballage souple de Vaw, qui abrite notamment la Société alsacienne d'aluminium (SAA), doit être cédé. Soit un chiffre d'affaires de 550 millions d'euros pour 4 800 salariés. Jean-Pierre Rodier attend que l'acquisition soit approuvée par Bruxelles pour se déclarer officiellement. L'emballage table désormais sur une nouvelle progression de 20 % de sa marge opérationnelle en 2002. Un objectif « ambitieux » selon Christel Bories qui « parie sur une meilleure conjoncture » dans la seconde moitié de l'exercice en cours. Très présent dans le luxe, Pechiney a réellement souffert des conséquences du 11 septembre. A noter, à cet égard, que l'américain Crown Cork & Seal est toujours susceptible de vendre son pôle emballage de luxe...

Progrès continu. Baptisé Progrès continu, le plan d'amélioration de la productivité n'en est donc que plus important. Les grandes lignes du programme avaient été dévoilées en décembre dernier. Pechiney attend 450 millions d'euros d'économies en rythme annuel à partir de 2004. Les gains prévus se décomposent en 290 millions d'euros dans l'aluminium et 160 millions d'euros dans l'emballage. Progrès continu est suivi par deux comités : un pour l'aluminium ; l'autre pour l'emballage. 150 « leaders » de sites ont été formés afin de mener à bien le programme sur le terrain. En 2002, 1 000 « managers » vont suivre une formation à leur tour.

Sélectionner les mesures. « Comme on ne peut pas être bon partout, il faut sélectionner les mesures à prendre par chantier et selon des priorités, et appliquer les standards reconnus lorsqu'il y en a pour ne pas avoir à réinventer la roue », avait expliqué Jean-Pierre Rodier. Qui précisait : « Ce n'est pas un plan de réduction de coûts. Il s'agit d'améliorer la compétitivité du groupe pour gagner des parts de marché ». Quatre grands axes structurent Progrès continu : améliorer la sécurité dans les entreprises, rendre plus fiables les processus de production et réduire les coûts, améliorer la qualité et le service aux clients, et améliorer les performances des acquisitions. Un « petit tiers » - soit 150 millions d'euros - de ce programme doit être réalisé cette année.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Des solutions durables chez Constantia Flexibles

Des solutions durables chez Constantia Flexibles

La gamme Ecolutions est axée sur la recyclabilité et un impact environnemental moindre. - D’après une enquête qu’il a fait réaliser, l’autrichien Constantia Flexibles constate que 80% des[…]

16/11/2018 | SantéPlastiques
Novelis accroît ses capacités au Brésil

Novelis accroît ses capacités au Brésil

Partenariat quinquennal pour Chaque canette compte et Citeo

Partenariat quinquennal pour Chaque canette compte et Citeo

Constantia Flexibles vise la recyclabilité à 100%

Constantia Flexibles vise la recyclabilité à 100%

Plus d'articles