Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Otor va dévoiler un emballage « simple comme le fil à couper le beurre »

HS

Sujets relatifs :

,
 

Au premier semestre 2003, Otor n'a pas trop mal résisté à « une conjoncture difficile » avec un chiffre d'affaires en légère hausse à 205 millions d'euros et un résultat net en retrait à 2 millions d'euros. La faute à une forte hausse des vieux papiers - la matière première du cartonnier - en avril et mai derniers... Quant aux prévisions pour le second semestre 2003, elles sont plutôt « floues » malgré un « frémissement » durant l'été et le mois de septembre. En termes de produit, Otor multiplie les annonces. Comme l'a montré le séminaire Plein cap sur le léger (lire sup. au 674) du mois de juillet, qui a rencontré « un très grand succès », les papiers allégés sont promis à un bel avenir. Les analyses à moyen terme montrent qu'une croissance à deux chiffres durant les prochaines années portera la part de marché des allégés à 40 % dans dix ans. Une évolution déterminante pour Otor qui a fait de ses papiers pour ondulé (PPO) allégés baptisés Multilight son cheval de bataille. Et l'entreprise affirme voir venir la concurrence avec sérénité : fabriqués à partir de papiers de récupération, ces PPO allégés exigent une expertise technique certaine. Otor y associe, en outre, la maîtrise de la consommation d'eau. Ces papiers aux propriétés uniques permettent d'imaginer des emballages aux fonctionnalités nouvelles. Le cartonnier est ainsi en train de breveter un nouvel emballage « simple comme le fil à couper le beurre » qui devrait être dévoilé, au plus tard, au début de l'année prochaine. Otor compte également beaucoup sur le marché des caisses-outres pour le vin qui affiche « une croissance de 30 % » par an dans le monde. Pour la distribution, l'entreprise a mis au point, un emballage « display » - avec sa mécanisation - qui combine les fonctions de transport et de présentation en linéaire. Et, dans l'emballage industriel, se félicite d'un nouveau marché avec Thomson pour le conditionnement de téléviseurs en France et en Pologne. Avec son sens de la formule qui le caractérise, Jean-Yves Bacques, président d'Otor, résume très simplement le profil de sa société spécialisée dans les emballages en carton ondulé : « Nous sommes une entreprise très très durable. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un nouveau départ pour Arjowiggins Creative Papers

Acquisitions

Un nouveau départ pour Arjowiggins Creative Papers

Après la déconfiture de Sequana, l’activité a fait l’objet d’un MBO piloté par Jonathan Mitchell. - Après le long feuilleton de la déconfiture de Sequana et de sa filiale Arjowiggins,[…]

14/10/2019 | Tous secteursPapier
L’effet barrière à l’étude sur la bouteille en papier de Carlsberg

Innovation

L’effet barrière à l’étude sur la bouteille en papier de Carlsberg

Le tube en carton prend ses marques dans la cosmétique

Innovation

Le tube en carton prend ses marques dans la cosmétique

Rendez-vous en 2022 avec CelluWiz

Profession

Rendez-vous en 2022 avec CelluWiz

Plus d'articles