Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Otor tire son épingle du jeu

Sujets relatifs :

 

Producteur français de carton ondulé indépendant, Otor affiche un bénéfice net part du groupe de 2,551 millions d'euros au premier semestre 2002 en hausse de 13,4 % par rapport aux 2,250 millions d'euros réalisés un an plus tôt. Les pertes exceptionnelles se sont élevées à 1,689 million d'euros contre 5,611 millions d'euros au premier semestre 2001. Ces charges « comprennent majoritairement l'amortissement des frais de démarrage de la papeterie de Rouen, ce qui n'entraîne aucun impact sur la trésorerie », précise le cartonnier. Alors que le chiffre d'affaires régresse de 4,81 % à 203,4 millions d'euros, le résultat net ressort à 2,7 millions d'euros contre 2,4 au premier semestre 2001 et 1,7 au second semestre 2001.

Fluctuations inévitables. Le cartonnier estime donc avoir tiré son épingle du jeu dans le cadre d'une conjoncture pour le moins morose marquée par la hausse des matières premières. Michèle Bouvier, directeur général, note que « c'est la première fois qu'une hausse violente des vieux papiers, 140 % en deux mois, se produit en période de croissance molle ». Si les vieux papiers sont actuellement à la baisse, Otor ne se fait pas d'illusion : comme « la demande asiatique est très forte » et que « la collecte en France est insuffisante », il y aura inévitablement « de nouvelles hausses ». Afin de se prémunir contre ces fluctuations liées à « un déficit structurel mondial des vieux papiers », Otor a depuis longtemps intégré la récupération. Le cartonnier assure aujourd'hui un tiers de ses besoins. « Dans l'idéal, il faudrait collecter le double de nos besoins pour être tranquille. On n'en est pas là », note Jean-Yves Bacques, président. Autant de facteurs qui font qu'Otor ne se livre à aucun pronostic pour 2002.

Palette Otorpal. Sur le plan des produits, Otor compte sur une nouvelle caisse pour la vente par correspondance (VPC) qui comporte une face imprimée à l'intérieur, la caisse-outre qui doit « normalement remplacer une grande partie des bouteilles du marché », la palette en carton Otorpal (lire notre dossier dans le supplément d'octobre) pour les intercouches, « un marché très important qui commence à pointer son nez ». Sans oublier l'allègement du papier : Otor est plus que jamais convaincu de l'avenir de son papier Multilight 100 et du « 90 g Sup » à l'échelle européenne. A tel point que Jean-Yves Bacques ne manque jamais de rappeler qu'il vaut mieux « analyser la production d'Otor en mètres carrés plutôt qu'en tonnes ». Sur le plan de son réseau de licenciés, Otor vient de formaliser un accord avec le sud-africain Nampak après quatre ans de discussion et a également signé en Malaisie, en Thaïlande, au Vietnam et en Chine.

Actionnariat. A noter enfin que, en ce qui concerne son actionnariat, Otor, en conflit avec Carlyle (lire 608), affirme que rien n'a bougé. Et laisse entendre que rien ne bougera avant plusieurs années en raison de la complexité des procédures judiciaires. Sans compter que l'entreprise maintient sa politique de redressement et de désendettement. Le résultat financier du premier semestre 2002 montre ainsi une perte de 5,1 millions d'euros contre une perte de 6,1 au premier semestre 2001.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un emprunt de 700 millions d’euros pour Stora Enso

Investissements

Un emprunt de 700 millions d’euros pour Stora Enso

Le papetier suédois finance ses actions en faveur du climat. - Stora Enso annonce avoir obtenu un emprunt renouvelable de 700 millions d’euros - revolving credit facility (RCF) - sur cinq ans afin de refinancer son emprunt actuel de[…]

07/12/2021 | PapierCarton plat
Kellogg teste le sachet papier au Royaume-Uni

Economie circulaire

Kellogg teste le sachet papier au Royaume-Uni

Dix-neuf lauréats pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

Profession

Dix-neuf lauréats pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

Un Oscar de l'emballage pour IMA Ilapak, Les Crudettes et Mondi

Profession

Un Oscar de l'emballage pour IMA Ilapak, Les Crudettes et Mondi

Plus d'articles