Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Otor plaide pour une hausse des tarifs

GS

Sujets relatifs :

,
 

Pour Jean-Yves Bacques, « la profession du carton ondulé est dans le rouge. Pour revenir à un résultat plus normal, il faudra augmenter les prix de vente de 5 % à 10 % début 2005 », estime le Pdg d'Otor qui justifie ainsi des résultats en demi-teinte pour le premier semestre 2004. Malgré une hausse du chiffre d'affaires de 4,5 % à 214,4 millions d'euros, les résultats opérationnel, financier et courant sont dans le rouge, tandis que le résultat net est tout juste positif à 220 000 euros. En plus des prix de vente en baisse, les hausses des prix de l'amidon et de l'énergie, pour ne citer qu'eux - ils représentent à eux seuls 20 % du prix de revient des produits - pèsent sur les coûts. Le cartonnier se tire pourtant bien de cette conjoncture peu affriolante. Le groupe a réduit son endettement de 8,3 millions d'euros par rapport au 1er semestre 2003 et sécurisé sa structure financière. Son produit désormais phare, le papier pour ondulé (PPO) recyclé léger, progresse avec une croissance à deux chiffres. Otor tire donc les bénéfices du rachat des Papeteries de Rouen, producteur de cette spécialité, malgré ses démêlées judiciaires avec le fonds d'investissement Carlyle dont les derniers rebondissements ont lieu aux Etats-Unis.

Indépendance. Le groupe doit cependant faire preuve d'imagination pour continuer d'assurer son développement. L'emprunt à moyen terme de 19,3 millions d'euros pour faire face aux investissements en 2004 et 2005, d'une grande complexité, lui permettra d'obtenir un différé de remboursement escompté de deux ans. Et le groupe compte poursuivre sa politique d'indépendance, donc d'intégration de la récupération...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Perlen Packaging ouvre un premier site au Brésil

Perlen Packaging ouvre un premier site au Brésil

La filiale du groupe pharmaceutique suisse CPH a débuté la production d’emballages pharmaceutique à Anapolis. – « Le Brésil est un marché important, notamment sur le segment des[…]

15/11/2018 | Investissement
Novelis accroît ses capacités au Brésil

Novelis accroît ses capacités au Brésil

500 000 euros pour Packitoo

500 000 euros pour Packitoo

Un nouveau bâtiment pour Merck à Semoy

Un nouveau bâtiment pour Merck à Semoy

Plus d'articles