Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Otor marque sur du carton écru et réinvente le plateau de distribution

GS

Sujets relatifs :

,
 

Otor est connu pour son aptitude à fabriquer des papiers recyclés légers. « Nous sommes le numéro un mondial de cette qualité de papier pour ondulé », souligne Michèle Bouvier, directeur général du cartonnier français. Alors que la moyenne des emballages en carton ondulé a un grammage de 550 grammes par mètre carré, Otor en est à 470 grammes par mètres carrés, soit une réduction de 15 % par rapport à la moyenne du marché. Mais le cartonnier veut faire encore mieux (lire 677) en montrant que ce matériau traditionnel peut être l'objet de vraies innovations. Otor a ainsi tout simplement repensé de A à Z un plateau utilisé dans la grande distribution. Résultat : sa conception ne ressemble absolument à rien de ce qui existait jusqu'à maintenant. Tout d'abord, celui-ci peut être de forme tronconique. Il s'emboîte donc au lieu de se superposer, d'où un emballage plus résistant aux manutentions. Par ailleurs, la cannelure intérieure, base de la rigidité, n'est plus verticale mais horizontale ! Cela permet de renforcer les angles et de mieux répartir la charge sur une « poutre » dans le sens de la longueur. Enfin, les poignées de manutention renforcent l'ensemble. Pour ce carton plus résistant malgré son grammage léger, Otor table surtout sur « les produits semi porteurs en phase élastique » : pots et boîtes thermoformés, bocaux, flacons, briques, étuis, boîtes métalliques... Réalisé en interne, le programme de calcul Prodsim qui réalise la conception du cycle de vie de l'emballage prend, en effet, en compte le produit lui-même pour déterminer l'optimum de compression. Dans le même temps, le cartonnier sort l'highway 80R, une machine de formation du carton à partir d'une découpe dont le prochain supplément d'Emballages Magazine se fera l'écho. Mais ce n'est pas tout ! Avec le Test 100 Print, un testliner de couverture de 100 grammes, le cartonnier aurait trouvé le moyen de marquer directement au jet d'encre un code à barres EAN 128 sur un support écru selon les normes internationales ! A l'heure où les grandes enseignes réclament ce code sur les unités logistiques, cette nouvelle pourrait être d'une importance décisive. Mais l'impression d'une zone blanche sur le carton avant marquage est toujours possible puisqu'Otor est également le spécialiste mondial de la pré-impression flexographique...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

La multichromie s’illustre chez Codimag

Technologie

La multichromie s’illustre chez Codimag

En partenariat avec Esko et Epson, le fabricant de presses a organisé une journée à Bondoufle (Essonne) pour démontrer les avantages du procédé. - Les imprimeurs ne sont pas sans savoir que la[…]

Zünd crée une filiale en France

Technologie

Zünd crée une filiale en France

MGI Digital Technology remporte un Oscar de l’emballage

Concours

MGI Digital Technology remporte un Oscar de l’emballage

Un nouveau DG pour Koenig & Bauer France

Carnet

Un nouveau DG pour Koenig & Bauer France

Plus d'articles