Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Otor demande la révocation des administrateurs de Carlyle

La rédaction d'Emballages Magazine

Sujets relatifs :

,
Le cartonnier français expose cinq motifs.
Nouvelle étape dans le conflit qui oppose Otor à son actionnaire Carlyle. Etape qui fait suite au conseil d'administration du 7 avril et les contestations sur les comptes et les commissaires aux comptes. Selon un avis publié à la demande de l'Autorité des marchés financiers (AMF), l'assemblée générale du 9 juin prochain des actionnaires du cartonnier français Otor sera invitée à approuver la révocation des trois administrateurs - Jean-Pierre Millet, Franck Falezan et Jonathan Zafrani - issus de Carlyle. Ce fonds d'investissement américain détient 29% d'Otor Finance, la holding qui contrôle 80% d'Otor. Ce non-renouvellement des mandats est proposé pour les "cinq motifs" que sont  "calomnies, injures, injures sexistes, menaces, violation de l'intérêt social", précise le fabricant français de carton ondulé. De son côté, Carlyle estime que "ce projet de non-renouvellement n'est pas conforme au pacte d'actionnaires signé en 2000". La parution du projet de résolutions arrêté par le conseil d'administration du 7 avril en vue de l'assemblée générale a été requise par l'AMF parce que "les comptes 2003 sont en cours de certification", précise Otor. "Les travaux d'audit et de certification des commissaires aux comptes seront achevés au plus tard le 4 mai", selon l'avis financier. Un nouveau complément d'information sur les comptes avait été demandé le 7 avril, après un premier complément d'information réclamé lors du précédent conseil d'administration, le 29 mars. Otor attend désormais la certification des comptes par le nouvel auditeur auquel a été confié le dossier chez Ernst and Young, l'un des deux commissaires aux comptes. L'autre commissaire aux comptes, Durand et Associés, avait refusé mi-février de certifier les comptes et saisi le parquet de Paris. Une information judiciaire a été ouverte contre X pour "abus de biens sociaux, recel et complicité d'abus de biens sociaux et fausses factures" et une perquisition a eu lieu au siège d'Otor. Carlyle s'est porté partie civile dans cette procédure. Scandalisé par la procédure, Otor se dit, de son côté, parfaitement confiant.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Perlen Packaging ouvre un premier site au Brésil

Perlen Packaging ouvre un premier site au Brésil

La filiale du groupe pharmaceutique suisse CPH a débuté la production d’emballages pharmaceutique à Anapolis. – « Le Brésil est un marché important, notamment sur le segment des[…]

15/11/2018 | Investissement
Novelis accroît ses capacités au Brésil

Novelis accroît ses capacités au Brésil

500 000 euros pour Packitoo

500 000 euros pour Packitoo

Un nouveau bâtiment pour Merck à Semoy

Un nouveau bâtiment pour Merck à Semoy

Plus d'articles