Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Ooshop appose la puce Fresh-Check sur ses fruits et légumes

AF

Sujets relatifs :

 

Pour rassurer ses clients sur les conditions de livraison, Ooshop,le cybermarché du distributeur Carrefour, appose depuis le 3 novembre l'indicateur temps température (ITT) de TempTime sur ses colis de fruits et légumes frais. Des produits fournis par les Halles Mandar implantées sur le Marché international de Rungis (Val-de-Marne). La puce Fresh-Check se présente sous la forme d'une étiquette adhésive, apposée sur l'emballage, et change de couleur une fois qu'un certain niveau combinant temps et température a été atteint. Ooshop a choisi une des références les plus exigeantes. Contrairement aux puces utilisées par Monoprix dont le noircissement indique que le produit n'est plus bon à consommer, il s'agit ici « seulement » de prouver au client que le produit n'a pas subi de rupture critique de la chaîne du froid entre la préparation de commande et la livraison. Dans le cas contraire, il peut se faire rembourser. Les puces choisies, de référence « M », virent au bout de 5 jours à 8°C, 2,5 jours à 12°C, 24 heures à 20°C ou encore 9 heures à 28°C. Dans ces conditions, et puisque Ooshop livre dans la journée et par camion réfrigéré, le risque de voir virer l'indicateur est faible. Pour l'enseigne, il s'agit d'évaluer le système et ses retombées dans un cas peu risqué - comme l'avait fait Monoprix en testant Fresh-Check sur les produits laitiers avant de l'étendre à l'ensemble du frais. L'opération est accompagnée d'une campagne publicitaire. Si les courses via internet sont en très forte progression, les cyberacheteurs privilégient les produits encombrants ou pondéreux, et sont encore réticents à commander du frais. « Les fruits et légumes ne font partie de la liste que dans une commande sur deux », précise Catherine Papazoglou chez Ooshop. Environ un million de puces seraient prévues pour la première année. Si l'expérience est concluante, le système pourrait s'appliquer à la viande et au poisson, qui présentent des risques autrement plus critiques ! Temptime produit environ 300 millions de puces par an, et réalise actuellement 80% de son chiffre d'affaires sur le secteur des vaccins. Pour se développer, la société vise aujourd'hui le gigantesque marché de l'alimentaire où elle est en concurrence avec Cryolog.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Recolim teste les bacs en Inox dans les cuisines centrales

Profession

Recolim teste les bacs en Inox dans les cuisines centrales

Le groupe de travail de trois cuisines intercommunales de restauration collective franciliennes a fait un point d’étape sur la transition vers des contenants réemployables. - En 2019, trois cuisines intercommunales de[…]

02/12/2021 | Acier
Une double couche pour traquer les os dans les filets de poulet

Technologie

Une double couche pour traquer les os dans les filets de poulet

Options veut structurer le réemploi chez les restaurateurs

Economie circulaire

Options veut structurer le réemploi chez les restaurateurs

Riverpack embellit les fêtes de Christophe Roussel

Technologie

Riverpack embellit les fêtes de Christophe Roussel

Plus d'articles