Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Ondulé : « la France décroche »

GS

Sujets relatifs :

 

Emballage 2002, salon international de l'emballage qui a fermé ses portes en novembre dernier à Paris, a été l'occasion pour Jacques Hovhannessian, Pdg de Smurfit Socar, de faire le point sur la conjoncture internationale du carton ondulé. Ce marché reste porteur puisque la production mondiale est passée de 110 milliards de m2 en 1998 à 128,9 milliards de m2 en 2001, soit un taux de croissance de 3,5 %. Pour sa part, l'Europe produit 38,4 milliards de m2, soit environ 30 % du total. Avec 7,4 milliards de m2, l'Allemagne est le premier producteur européen avec 20 % de part de marché, devant l'Italie qui en produit 5,9 milliards (16 %), la France avec 5,2 milliards (14,2 %) et le Royaume-Uni avec 4,6 milliards (11,1 %). En trois ans, la productivité a nettement évolué, puisque la croissance de la production a été accompagnée d'une diminution du nombre d'onduleuses, passées de 874 en 1999 à 855 en 2001.

Grandes disparités. Toujours en Europe, la production de carton ondulé par habitant est relativement stable, à 36 kg. Un chiffre qui cache de grandes disparités. Selon ce critère, le premier pays européen est l'Italie, grand producteur de fruits et légumes, avec une production de carton ondulé de 61,8 kg par habitant. Elle devance la Belgique (58,9 kg), l'Espagne (56,8 kg) et enfin la France (50,6 kg). Des chiffres à comparer avec ceux de la Hongrie (16,9 kg) ou de la Pologne (15,2 kg)... Une autre tendance qui se dessine est l'allègement. Le poids moyen du mètre carré est ainsi passé de 562 grammes en 1994 à 544 grammes en 2001. Un gain faible mais qui s'ajoute à une progression de la découpe des emballages : celle-ci atteint le tiers des emballages en carton ondulé en France mais 53 % en Espagne.

Production de plaques. Cette disparité se retrouve aussi dans la production de plaques qui varie de 21 % de la production de carton ondulé en France à 44 % en Italie. Dans ce tableau, « la compétitivité de la France décroche », déplorait Jacques Hovhannessian qui reste malgré tout confiant puisque Smurfit Socar s'attribue 21 % de parts de marché en France, loin devant Otor (10 %), Saica (9 %), International Paper (8 %), Rossmann (7,5 %), Kappa (6 %) au coude à coude avec Emin Leydier et, enfin, Mondi (5 %). Une liste qui comprend donc trois nouveaux acteurs, inconnus dans l'Hexagone il y a quelques années.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Consignes de tri : peut mieux faire…

Economie circulaire

Consignes de tri : peut mieux faire…

Une étude OpinionWay pour Alkemics pointe les difficultés des Français à décoder les pictogrammes présents sur les emballages afin de sélectionner la bonne poubelle. -  70% des[…]

25/11/2020 | PapierCarton ondulé
Un Oscar de l’emballage pour Raja

Concours

Un Oscar de l’emballage pour Raja

Un Oscar de l’emballage pour Savéol

Concours

Un Oscar de l’emballage pour Savéol

Un Oscar de l’emballage pour DS Smith

Sécurité sanitaire

Un Oscar de l’emballage pour DS Smith

Plus d'articles