Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Nouveau site pour Alpol et Sobrecos

Sujets relatifs :

 

Quinze millions de francs (2,29 millions d'euros) : c'est ce que vient d'investir le fabricant de produits cosmétiques Alpol pour sa nouvelle implantation dans l'Ain. En septembre dernier, l'entreprise a rassemblé son activité et celle de sa filiale Sobrecos sur ce site de 4 000 m2 à Château-Gaillard. L'objectif ? Passer d'une production de 2 à 4 millions d'unités par an. Le chiffre d'affaires devrait passer de 20 millions de francs (3,05 millions d'euros) à 50 millions (7,62 millions d'euros) d'ici à trois ans. Les deux sociétés sont spécialisées dans la formulation, la fabrication et le conditionnement de produits cosmétiques et dermo-cosmétiques pour le compte de marques haut de gamme. Il comprend une douzaine de lignes de conditionnement automatiques. Alpol étant spécialisée dans la fabrication et le conditionnement de petites et moyennes séries, les machines sont réglées à la main à chaque changement de produit. Or, l'entreprise compte près de 1 000 références produits : des crèmes, des laits, des lotions, des huiles ou encore des produits solaires. Chaque référence peut être conditionnée dans des pots de 5 à 500 millilitres, des flacons de 10 millilitres à 1 litre, des tubes de 2 à 200 millilitres et même sous forme de stick à lèvres, en fonction de la chaîne sur laquelle il transite. Seules quelques opérations sont manuelles. C'est le cas, par exemple, pour certains produits cosmétiques où il faut glisser un petit bâtonnet en plastique dans l'emballage. Au total, c'est près de la moitié de l'effectif qui travaille sur la chaîne de conditionnement soit une vingtaine de personnes. Pour réduire les opérations manuelles, la société a décidé d'investir encore plus dans le conditionnement et prévoit 5 millions de francs (762 000 euros) sur deux ans. Cette somme sera investie dans l'achat d'une nouvelle machine de remplissage de flacons ou de tubes et un équipement de mise sous film.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Refresco pourrait s’offrir trois sites français

Acquisitions

Refresco pourrait s’offrir trois sites français

Le spécialiste des boissons à marque de distributeur négocie l'acquisition de trois unités d’embouteillage de Britvic et de la marque Fruité. - Le britannique Britvic reconsidère son[…]

14/11/2019 | Conditionnement
IDS solutions conditionnement passe chez Nutrisens

Acquisitions

IDS solutions conditionnement passe chez Nutrisens

Vinadeis veut fermer son site d’embouteillage de Narbonne

Social

Vinadeis veut fermer son site d’embouteillage de Narbonne

De l’eau en brique en Belgique

Economie circulaire

De l’eau en brique en Belgique

Plus d'articles