Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Newtec robotise Akzo Nobel

TP

Sujets relatifs :

, ,
 

A Montataire (Oise), dans l'un de ses principaux sites de production européens, Akzo Nobel produit chaque année 60 000 tonnes de peintures et de vernis. Les peintures, qui représentent à elles seules une production de 52 000 tonnes, sont conditionnées dans des seaux et des boîtes en plastique et en métal d'une contenance allant de 8 à 25 kilos. Décidé à améliorer les performances de son usine, le chimiste a confié à Newtec Case Palettizing, en 2000, la tâche de réorganiser sa fin de ligne. Objectif : produire plus rapidement, de façon plus souple et régulière. En réponse, le constructeur a équipé le site, de 2001 à début 2004, de cinq îlots de palettisation robotisés.

Banderolage. Le schéma de fonctionnement de l'installation est simple : les conditionnements sont d'abord orientés et palettisés à l'aide d'un robot poly-articulé Pal-Vite, puis les palettes sont acheminées vers le poste de banderolage. Deux de ces îlots méritent une attention particulière, car ils sont reliés à des lignes dont la production est très variée, avec des séries courtes et des schémas de palettisation évolutifs. L'îlot multiformat pour peintures aqueuses doit, par exemple, pouvoir passer d'une boîte de métal, à un bac rectangulaire ou à un seau en plastique ovale dans un délai très rapide. Newtec a résolu cette gageure en développant un outil de préhension qui s'adapte instantanément aux diamètres et entraxes des différents contenants. Une fois que les produits sont saisis par rangées, le robot les dépose sur la palette en les emboîtant ou en plaçant un intercalaire entre chaque couche.

Ilot biligne. Deuxième cas de figure : l'îlot biligne reconfigurable pour peintures à solvants. Akzo Nobel avait l'exigence de palettiser simultanément les productions en provenance de deux lignes et de faire évoluer facilement les schémas de palettisation en fonction des dimensions, variables, des fardeaux. Pour y parvenir Newtec a prévu un robot qui vient saisir, alternativement, à l'aide d'un préhenseur, des rangées de fardeaux préparées automatiquement sur deux tables de regroupement indépendantes. Il les dépose ensuite sur la palette affectée à la ligne de production en plaçant un intercalaire entre chaque couche.

Base de données. L'utilisateur peut reprogrammer le robot à l'aide du logiciel Sirocco. Intuitif, cet outil permet de créer, à partir d'une base de données, de nouveaux schémas de palettisation en fonction des besoins. Grâce à cet investissement, Akzo Nobel estime avoir augmenté de plus d'un tiers le potentiel de production sur ses lignes de conditionnement.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le gouvernement démuni face aux pénuries

Profession

Le gouvernement démuni face aux pénuries

Face aux tensions persistantes sur les matières premières, une réunion de crise était organisée le 14 avril autour d’Agnès Pannier-Runacher. - Pénuries de plastique, de ferraille ou encore[…]

16/04/2021 | PapierPlastiques
Crown vend son fer-blanc européen

Acquisitions

Crown vend son fer-blanc européen

Le couvercle Orbit trouve son premier client français

Technologie

Le couvercle Orbit trouve son premier client français

La canette a battu des records en 2020

Résultats

La canette a battu des records en 2020

Plus d'articles