Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Nestlé Waters pourrait vendre Perrier

La rédaction d'Emballages Magazine

Sujets relatifs :

, ,
Le suisse prépare une vaste restructuration de ses eaux en bouteilles.
Nestlé Waters (Nestlé) a annoncé qu'il privilégiait l'hypothèse d'une vente de Perrier ainsi que la filialisation de tous ses sites français. Un scénario qui mènerait, selon les syndicats, à un "démantèlement" de l'activité. Après avoir mis fin en juillet à son plan de départs anticipés de 1 047 salariés, le numéro un mondial des eaux embouteillées a, en effet, annoncé officiellement en comité central d'entreprise (CCE) qu'il envisageait de filialiser ses établissements industriels, dont Vittel, Contrex et Perrier, ainsi que son siège social, situé à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Ces filialisations permettront une vente plus facile de Perrier, admet Nestlé Waters. Nestlé Waters a aussi annoncé qu'il allait rapprocher ses établissements de Vittel et de Contrex, dans les Vosges, au sein d'une structure unique. Les deux usines constitueront alors le plus grand site mondial de conditionnement d'eau avec 1,7 milliard de cols par an. "On avait choisi, avec notre plan de préretraites, le chemin sans doute le plus compliqué mais qui nous permettait de concilier au mieux les intérêts économiques et sociaux de l'ensemble des parties. Face à une obstruction systématique de la CGT, il est clair qu'on est obligé de choisir une voie plus dure. C'est pourquoi nous privilégions la vente de Perrier", a déclaré, à l'AFP, Richard Girardot, président de Nestlé Waters France. La CGT, majoritaire, qui avait fait échec à ce plan en juillet en vertu du "droit d'opposition" prévu dans la loi Fillon, s'est dite prête mercredi à renégocier l'accord de préretraites prévoyant 1047 suppressions de postes sur un total de 4100 en France. L'usine Perrier de Vergèze (Gard), compte 1650 salariés, auxquels s'ajoutent les 520 employés de la Verrerie du Languedoc installée sur le même site. Mais Nestlé a évoqué d'autres solutions telles que le "multi-sourcing" qui permettrait, par exemple, d'associer Vergèze à d'autres sources.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le bouchon solidaire convainc modérément

Technologie

Le bouchon solidaire convainc modérément

Une enquête réalisée par Sidel révèle que, pour le moment, les consommateurs européens sont surtout sensibles à la sécurité des produits et à la facilité[…]

10/06/2021 | PlastiquesBouchages
CarbonLite est démantelé

Economie circulaire

CarbonLite est démantelé

Naissance d’un expert de la bouteille PET

Acquisitions

Naissance d’un expert de la bouteille PET

Eckes-Granini passe en 100 % rPET avec KHS

Economie circulaire

Eckes-Granini passe en 100 % rPET avec KHS

Plus d'articles