Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Enquête

Miele ouvre sa première plate-forme centralisée à Lagny-le-Sec

COR

Sujets relatifs :

,
Miele possède 28 filiales : le spécialiste de l'électroménager réorganise sa logistique afin d'être plus proche de la distribution. Dans cette perspective, le groupe allemand a ouvert ainsi sa première plate-forme logistique centralisée pour traiter ses commandes françaises. Visite du nouvel entrepôt de Lagny-le-Sec (Oise). Un investissement de 12 millions d'euros.

J+ 2 ou J + 3 : c'est, à partir d'un point central unique, le temps maximum que Miele souhaite mettre pour honorer les commandes de ses clients français même les plus éloignés. Un objectif sur lequel repose toute la stratégie internationale du groupe allemand et dont la France est la première bénéficiaire, mais aussi le laboratoire : en lieu et place des plates-formes régionales, Miele a substitué un entrepôt unique doté des aménagements les plus performants dans le domaine du traitement des flux. Une démarche qui doit rapporter des parts de marché au spécialiste de l'électroménager.

C'est Lagny-le-Sec (Oise) qui abrite la nouvelle infrastructure : une meilleure traçabilité, un meilleur suivi de l'ensemble des commandes françaises, plus de rapidité, de fiabilité, de sécurité... Si le choix de l'emplacement du centre logistique a été défini dès 1999, la mise en place d'une nouvelle organisation a duré presque un an.

« Le choix de Lagny-le-Sec, qui centralise toutes les activités logistiques en France, correspond à trois principes. Tout d'abord, sa situation géographique est idéale, situé entre notre centre mondial d'expédition à Gütersloh en Westphalie et notre siège français au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis).

Neuf usines

Le branchement SNCF permet un acheminement de la plupart des appareils par fer entre les neuf usines du groupe et le nouveau centre logistique. Mais aussi une desserte de tous les distributeurs de France sous 48 ou 72 heures », explique Gustav Schütz, directeur général de Miele France qui a investi ici 12,2 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 137,2 millions d'euros.

Inaugurée en mars dernier, cette première plate-forme centralisée du groupe dispose d'une surface totale de 25 000 m2, avec une capacité de stockage de 40 000 appareils de grand électroménager et 3 600 places de stockage vertical. Chaque jour, Lagny-le -Sec reçoit en moyenne 2 500 pièces en six wagons et effectue 300 expéditions et jusqu'à 40 mises à quai : « L'espace de stockage est multiplié par cinq et nos collaborateurs disposent désormais de bien plus de place qu'auparavant pour la réception et l'expédition des marchandises ainsi que pour la préparation des commandes ».

Taux de disponibilité

Le taux de disponibilité des produits s'est amélioré aussi car Miele stocke des appareils ou pièces pour lesquels la demande est faible. L'organisation du travail a complètement changé puisque désormais, toute la gestion s'appuie sur l'informatique. « Jusque-là nos techniques de stockage étaient peu élaborées, très manuelles et pragmatiques et reposaient essentiellement sur la mémorisation que le personnel avait de son entrepôt, de l'emplacement des marchandises et de la vitesse de rotation des produits », commente David Domas, responsable de site.

La multiplication des gammes, l'évolution du nombre de références et la rapidité de renouvellement des produits condamnaient à très court terme ce mode d'exploitation. Le nouveau système informatique gère désormais l'entrepôt Lagny en parfaite coordination et en temps réel avec l'amont, la production.

« Chez nous, la sécurisation des commandes se situe essentiellement au niveau de l'organisation de la logistique. L'emballage et le transport n'ont jamais représenté un grand souci chez Miele. Nous disposons de un à plusieurs colis sur une même palette. Les filmeuses sont systématiquement utilisées pour les renforcer avec un suremballage en plastique pour éviter toute dégradation des appareils pendant leur transport. Nous n'envisageons pas encore d'utiliser des antivols ou des puces intégrées dans l'emballage, ce n'est pas vraiment indispensable », précise David Domas.

L'informatique a complètement supprimé tous les documents sur papier, les ordres de mission sont désormais transmis par radiofréquence. Les caristes sont également équipés de pistolets laser, leur permettant d'accéder facilement et rapidement à une information complète sur la « vie souterraine » de chaque article : sa réception, son emplacement exact, son index de fabrication...

Numéro de série

« Chaque article est systématiquement scanné dès qu'il rentre. Il est désormais identifié non seulement par un code d'article, mais aussi par un numéro de série et un numéro de fabrication. C'est un avantage considérable sur le plan de la traçabilité et du suivi de la qualité des produits. Ainsi, par exemple, si un produit est défectueux, le service après-vente alerte systématiquement nos usines allemandes qui, grâce à ces codes, peuvent facilement retrouver la cause de la panne et vérifier si toute la série est touchée par le défaut. Ces numéros marient également le flux commercial et financier... Tout y est rattaché », souligne le responsable du site.

L'information sur l'index de fabrication permet également de savoir s'il y a eu des modifications ou évolutions sur certaines gammes de produits : on peut ainsi les faire repartir en priorité pour éviter tout risque d'obsolescence. « Les problèmes d'écart ou de suivi du stock sont quasiment inexistants. Tout est télécommandé et automatique, le cariste n'a pas à se poser des questions, c'est le serveur qui supervise tout. Et tout est ordonné en fonction des demandes des clients. Exemple, l'expédition ne doit jamais être en retard, les délais doivent être les plus courts possibles. Le logiciel comprend cette exigence et module automatiquement la charge de travail dans le temps au détriment de la réception où le retard se rattrape plus facilement ».

Classe de rotation

Autre exemple, les produits ne sont plus stockés par famille mais par classe de rotation. Les mieux vendus seront ainsi toujours placés à proximité de la zone d'expédition. Outre une meilleure productivité, cette nouvelle organisation de la plate-forme logistique permet à Miele France de réduire ses coûts logistiques de manière significative et d'optimiser les stocks d'environ 30 %.

Si, actuellement, le centre tourne avec un effectif de 30 personnes, ce chiffre devrait plus que doubler prochainement lorsque d'autres activités logistiques viendront se joindre à celles déjà en cours. Cette étape, programmée pour le début de cette année, passe par l'intégration sur le site de l'entreposage des pièces détachées, l'atelier et le centre de formation. Miele va également bientôt ouvrir un espace encastrable pour une meilleure exposition et démonstration de ses appareils.

Pour pouvoir agir avec succès auprès de la distribution, Miele France envisage aussi de renforcer sa force de vente pour une meilleure couverture de tous les circuits de distribution. La proximité du client reste le principe fondamental de Miele. Sans oublier sa politique de constantes améliorations des produits et de nombreuses innovations à travers toutes les gammes. Chaque année, le groupe dédie ainsi environ 5 % de son chiffre d'affaires à la recherche et au développement. Les statistiques illustrent parfaitement le succès de cette recette : actuellement, plus de la moitié du chiffre d'affaires est réalisé avec des articles qui n'étaient pas au catalogue il y a deux ans : « Nous avons appris par nos études de motivation d'achat qu'on achète des appareils électroménagers essentiellement pour la vie. Longévité, sécurité, fiabilité sont les critères désirés. Et, pour cela, un nombre croissant de consommateurs est prêt à payer un prix adéquat ». Ce qui justifie d'autant aux yeux des dirigeants français de Miele les efforts consentis sur la chaîne logistique, et le soin dont chaque produit est entouré pour qu'il parvienne avec zéro défaut chez le client.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Olivo choisit Coldway technologies pour créer ses futurs rolls isothermes

Olivo choisit Coldway technologies pour créer ses futurs rolls isothermes

Le fabricant et la start-up vont réaliser ensemble une nouvelle génération d'équipements qui générera du froid de manière autonome. – La nouvelle génération de rolls[…]

08/07/2019 | LogistiqueFroid
Pregis ouvre un centre dédié à l’innovation

Pregis ouvre un centre dédié à l’innovation

LPR étend son réseau

LPR étend son réseau

En Chine, les livraisons par drone en zone urbaine ont commencé

En Chine, les livraisons par drone en zone urbaine ont commencé

Plus d'articles